En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 
Texte à méditer :  Dans le monde affairiste du show business, il n'est pas nécessaire d'être bon musicien pour bien connaître la musique.  Pierre Dac
Texte à méditer :  Je ne suis pas Musicien, mais j'aime la musique de passion; si un air me touche, s'il m'amuse, je l'écoute avec délice, je n'examine pas si la musique est Française ou Italienne; je crois même qu'il n'y en a qu'une.  Carlo Goldoni
Texte à méditer :  Que tu deviennes professeur, savant, ou musicien, aie le respect du «sens», mais ne t'imagine pas qu'il s'enseigne.  Hermann Hesse
Texte à méditer :  Pour faire un mauvais musicien, il faut au moins cinq ans d'études. Tandis que pour faire un mauvais comédien, il faut à peine dix minutes.  Coluche
Texte à méditer :  Le musicien est quelqu'un à qui l'on peut s'en remettre pour dispenser de l'apaisement à son prochain, mais il est aussi un rappel de ce qu'est l'excellence humaine.  Yehudi Menuhin
Texte à méditer :  Dans la hiérarchie artistique, les oiseaux sont les plus grands musiciens qui existent sur notre planète.  Olivier Messiaen
Texte à méditer :  La musique met l'âme en harmonie avec tout ce qui existe.  Oscar Wilde
Texte à méditer :  Le vase donne une forme au vide, et la musique au silence.  Georges Braque
Texte à méditer :  À quoi bon fréquenter Platon, quand un saxophone peut aussi bien nous faire entrevoir un autre monde ?  Emil Michel Cioran
Texte à méditer :  Sans la musique, la vie serait une erreur.  Friedrich Nietzsche
Texte à méditer :  On ne vend pas la musique. On la partage.  Leonard Bernstein
Texte à méditer :  Plus on s'y connaît en musique, moins on est capable d'en dire quelque chose de valable.  Patrick Süskind
Texte à méditer :  L'opéra est l'opéra, la symphonie est la symphonie, et je ne crois pas qu'il soit beau de faire danser l'orchestre.  Giuseppe Verdi
Texte à méditer :  La messe de l'amour, - on dirait que la musique est cela pour la femme.  Edmond et Jules de Goncourt
Texte à méditer :  Il n'y a pas de musique plus agréable que les variations des airs connus.  Joseph Joubert
Texte à méditer :  La musique est une révélation plus haute que toute sagesse et toute philosophie.  Ludwig van Beethoven
Texte à méditer :  La véritable musique est le silence et toutes les notes ne font qu'encadrer ce silence.  Miles Davis
Texte à méditer :  La musique, la plus belle religion du monde où on ne menace ni ne promet.  Minou Drouet
Texte à méditer :  Le jazz, c'est ce qui nous permet d'échapper à la vie quotidienne.  Stéphane Grappelli
Texte à méditer :  La musique mérite d'être la seconde langue obligatoire de toutes les écoles du monde.  Paul Carvel
Texte à méditer :  La musique donne une âme à nos coeurs et des ailes à la pensée.  Platon
Texte à méditer :  La beauté de la musique - comme celle de la lumière - est celle de la rapidité, de la mobilité, de l'insaisissable.  Jean-Michel Jarre
Texte à méditer :  Vous n'avez pas besoin d'un cerveau pour écouter de la musique.  Luciano Pavarotti
Texte à méditer :  La musique doit humblement chercher à faire plaisir, l'extrême complication est le contraire de l'art.  Claude Debussy
Texte à méditer :  Les personnes qui ne donnent pas une seule chance à la musique de changer le monde sont celles qui n'aiment pas la musique.  Ben Harper
Texte à méditer :  La musique chasse la haine chez ceux qui sont sans amour. Elle donne la paix à ceux qui sont sans repos, elle console ceux qui pleurent.  Pablo Casals
Texte à méditer :  Notre époque ne fait plus de musique. Elle camoufle par du bruit la solitude des hommes en leur donnant à entendre ce qu'elle croit être de la musique.  Jacques Attali
Texte à méditer :  Ce n'est pas tout à fait exact que la musique adoucit les moeurs. Je crois même que l'harmonie, un peu en excès, amène l'homme le mieux constitué à un état d'hébétude et de gâtisme tout à fait folâtre.  Alphonse Allais
 
Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles des Amis -
 
    Imprimer la page...
 

Nouvelles des Amis -

Musique en Harmonie


Musique en Harmonie,le site d'un passionné ... pour des passionnés. Vous y trouverez tout ce qui concerne la pratique instrumentale au sein d'un ensemble regroupant les instruments de la famille des bois, des cuivres et des percussions, ainsi que la pratique du chant dans une chorale.


Mentions légales - par saxbar le 04/07/2018 07:47 

Mentions légales et politique de confidentialité de Musique en Harmonie

Conformément aux dispositions des articles 6-III et 19 de la loi n°2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique (LCEN) les présentes mentions légales sont portées à la connaissance des utilisateurs et visiteurs du site : Musique en Harmonie.

Le site Musique en Harmonie est accessible à l’adresse suivante : https://musique-harmonie.fr/

L’accès et l’utilisation de Musique en Harmonie sont soumis aux présentes mentions légales détaillées ci-dessous ainsi qu’aux lois et/ou règlements applicables.

La connexion, l’accès et l’utilisation de ce site impliquent l’acceptation intégrale et sans réserve de toutes les dispositions des présentes mentions légales.

Ce site est affiché avec GuppY 5 , un CMS libre respectant les bonnes pratiques, la sécurité, la vie privée et la protection des données personnelles des utilisateurs.


INFORMATIONS LEGALES

En vertu de l’article 6 de la loi n°2004-575 du 21 juin 2004 (LCEN) l’identité des intervenants dans le cadre de la réalisation du site et de son suivi est portée à la connaissance des visiteurs :

- le site Musique en Harmonie est édité par Lud Bienaimé domicilié à Bonneville 80, Contact du site en tant qu’administrateur du site et directeur de la publication.

- le site est hébergé par la société o2switch dont le siège est à 222-224, Boulevard Gustave Flaubert - 63000 Clermont - Ferrand , +33 (0)4 44 44 60 40 , https://www.o2switch.fr/

- tous les internautes qui naviguent, lisent, visionnent et utilisent le site Musique en Harmonie sont considérés comme utilisateurs.

- en utilisant le site, vous reconnaissez avoir pris connaissance de ces conditions et les avoir acceptées, celles-ci pourront être modifiées à tout moment et sans préavis. Je ne saurais être tenu pour responsable en aucune manière d’une mauvaise utilisation du service.


PROPRIETE INTELLECTUELLE

Tout le contenu du présent site, incluant, de façon non limitative, les graphismes, images, textes, vidéos, animations, sons, logos, gifs et icônes ainsi que leur mise en forme sont sous licence CeCILL ou sous la licence d'origine pour les scripts utilisés.

Toute reprise d'article, de nouvelle, de billet, de documentations diverses ou de posts sur le forum de Musique en Harmonie devra comporter une citation de la source avec un lien direct vers l'original.

Pour toute demande d'autorisation ou d'information, veuillez me contacter par la page Contact du site. Des conditions spécifiques sont prévues pour la presse.


POLITIQUE DE CONFIDENTIALITE

Conformément aux dispositions de l’article 5 du règlement européen 2016/679, la collecte et le traitement des données des utilisateurs respectent les principes suivants :

  • Les données ne peuvent être collectées et traitées qu’avec le consentement de l’utilisateur propriétaire des données.
     
  •  La collecte et le traitement des données sont limitées au maximum pour l’affichage du site, pour les commentaires, pour les messages sur le forum, pour le traitement des préférences des membres. Chaque membre peut modifier, supprimer ses préférences à tout moment.
     
  • L’éditeur du site s’engage à garantir l’intégrité et la confidentialité des données collectées.

Conformément aux exigences de l’article 6 du règlement européen 2016/679, la collecte et le traitement des données à caractère personnel n’interviennent que si l’utilisateur a expressément consenti au traitement.


Les données à caractère personnel collectées sur le site sont :

  • pour les visiteurs : le pseudo, l’adresse IP, l’adresse courriel après acceptation formelle dans un formulaire contact, commentaires, forum,
     
  • pour les membres :  le pseudo, l’adresse IP, l’adresse courriel après acceptation formelle dans le formulaire d’inscription avec leur traitement pour la sauvegarde des préférences.

L’hébergement des données du site Musique en Harmonie est assuré par la société o2switch dont le siège est à 222-224, Boulevard Gustave Flaubert - 63000 Clermont - Ferrand , +33 (0)4 44 44 60 40 , https://www.o2switch.fr/.

Les données collectées et traitées par le site sont exclusivement hébergées et traitées en France.

L’éditeur de Musique en Harmonie assure le traitement et la protection des données, il peut être contacté par la page Contact de ce site.


Les droits de l’utilisateur et les procédures de mise en œuvre des droits de l’utilisateur

Conformément à la réglementation, l’utilisateur possède les droits énumérés ci-dessous, pour faire droit à sa demande, il est tenu de communiquer ses nom, prénom et adresse courriel,

L’éditeur du site est tenu de répondre à l’utilisateur dans un délai de trente jours maximum.

  • Droit d’accès, de rectification et droit à l’oubli
    L’utilisateur peut prendre connaissance, mettre à jour,modifier ou demander la suppression des données le concernant par la page Contact du site. S’il en possède un, l’utilisateur peut supprimer son compte en cliquant sur « Mon compte » dans la boite Préférences, puis en supprimant ses préférences.
     
  • Droit à la portabilité des données
    L’utilisateur peut demander la portabilité des données personnelles détenues pas le site en faisant une demande par la page contact du site.
     
  • Droit à la limitation et à l’opposition du traitement des données
    L’utilisateur a le droit de s’opposer au traitement des données par le site sans que le site puisse refuser.
     
  • Droit de déterminer le sort des données après la mort
    Il est rappelé à l’utilisateur qu’il peut organiser le devenir de ses données collectées et traitées s’il décède, conformément à la loi n°2016-1321 du 7 octobre 2016.
     
  • Droit de saisir l’autorité de contrôle compétente
    Si l’éditeur du site décide de ne pas répondre à la demande de l’utilisateur, et si celui-ci souhaite contester cette décision, il est en droit de saisir la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) - https://www.cnil.fr – ou tout juge compétent.


Obligations du responsable du traitement des données

L’éditeur du site s'engage à protéger les données à caractère personnel collectées, à ne pas les transmettre à des tiers hormis dans un cadre judiciaire, à notifier l'utilisateur en cas de rectification ou de suppression des données.

Sur le site Musique en Harmonie, le protocole https est utilisé, une protection admin est mise en place, la mise à jour est appliquée à chaque sortie d’une nouvelle version de GuppY pour une meilleure protection des données personnelles.

Dans le cas où l'intégrité, la confidentialité ou la sécurité des données à caractère personnel de l'utilisateur est compromise, le responsable du traitement s'engage à informer l'utilisateur par tout moyen.


Cookies

Le site a recours aux techniques de "cookies" lui permettant de traiter des statistiques et des informations sur le trafic, de faciliter la navigation et d'améliorer le service pour le confort de l'utilisateur.

Pour l'utilisation de fichiers "cookies" impliquant la sauvegarde et l'analyse de données à caractère personnel, le consentement de l'utilisateur est nécessairement demandé.

Ce consentement de l'utilisateur est considéré comme valide pour une durée de 365 jours . A l'issue de cette période, le site demandera à nouveau l'autorisation de l'utilisateur pour enregistrer des fichiers "cookies" sur son disque dur.


1. Opposition de l'utilisateur à l'utilisation de fichiers "cookies" par le site

Il est porté à la connaissance de l'utilisateur qu'il peut s'opposer à l'enregistrement de ces "cookies" en configurant son logiciel de navigation.

Dans le cas où l'utilisateur décide de désactiver les fichiers "cookies", il pourra poursuivre sa navigation sur le site. Toutefois, tout dysfonctionnement du site provoqué par cette manipulation ne pourrait être considéré comme étant du fait de l'éditeur du site.


2. Description des fichiers "cookies" utilisés par le site

L'éditeur du site attire l'attention de l'utilisateur sur le fait que les cookies suivants sont utilisés lors de sa navigation :

- pour les visiteurs : GuppYConnect5, GuppYCookie5, GuppYCrypt, GuppYScreen, leur durée de vie est la durée de la connexion.

- pour les membres connectés :  GuppYConnect5, GuppYCookie5, GuppYCrypt, GuppYScreen, GuppYUser5, leur durée de vie est de 365 jours, sauf si vous vous déconnectez, dans ce cas ils seront supprimés, à la reconnexion ils seront recréés.

- pour les utilisateurs de services :  GuppYPost5 (blog, forum, livre d'or, nouvelles, recommander, réactions aux articles), GuppYPref5 (inscriptions, connexion, administration), GuppYContact5 (contact avancé), GuppYAdmPref5 (administration), GuppYConnect5 (connexion, administration).

Depuis la version 5.02.06 de GuppY, les cookies GuppYPref5, GuppYConnect5, GuppYCrypt, GuppYUser5 sont cryptés pour la sécurité du contenu, avec la possibilité de changer la clé de cryptage pour l’éditeur du site.

En naviguant sur le site, il est porté à connaissance de l'utilisateur que des fichiers "cookies" de tiers peuvent être enregistrés.

De plus, le site intègre des boutons de réseaux sociaux, permettant à l'utilisateur de partager son activité sur le site. Des fichiers "cookies" de ces réseaux sociaux sont par conséquent susceptibles d'être stockés sur l'ordinateur de l'utilisateur lorsqu'il utilise ces fonctionnalités.

L'attention de l'utilisateur est portée sur le fait que ces sites disposent de politiques de confidentialité propres, possiblement différentes de celles présentées ici.

L'éditeur du site invite les utilisateurs à consulter les politiques de confidentialité et de gestions des données personnelles de ces sites.


LOI APPLICABLE ET JURIDICTION

Les présentes Mentions Légales sont régies par la loi française. En cas de différend et à défaut d'accord amiable, le litige sera porté devant les tribunaux français conformément aux règles de compétence en vigueur.
 

CONTACT

Pour tout signalement de contenus ou d'activités illicites, l'utilisateur peut contacter l'éditeur par la page Contact de ce site ou par courrier recommandé avec accusé de réception adressé à l'éditeur aux coordonnées précisées dans les présentes mentions légales.


 

Mentions légales - par saxbar le 04/07/2018 07:47 

Mentions légales et politique de confidentialité de Musique en Harmonie

Conformément aux dispositions des articles 6-III et 19 de la loi n°2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique (LCEN) les présentes mentions légales sont portées à la connaissance des utilisateurs et visiteurs du site : Musique en Harmonie.

Le site Musique en Harmonie est accessible à l’adresse suivante : https://musique-harmonie.fr/

L’accès et l’utilisation de Musique en Harmonie sont soumis aux présentes mentions légales détaillées ci-dessous ainsi qu’aux lois et/ou règlements applicables.

La connexion, l’accès et l’utilisation de ce site impliquent l’acceptation intégrale et sans réserve de toutes les dispositions des présentes mentions légales.

Ce site est affiché avec GuppY 5 , un CMS libre respectant les bonnes pratiques, la sécurité, la vie privée et la protection des données personnelles des utilisateurs.


INFORMATIONS LEGALES

En vertu de l’article 6 de la loi n°2004-575 du 21 juin 2004 (LCEN) l’identité des intervenants dans le cadre de la réalisation du site et de son suivi est portée à la connaissance des visiteurs :

- le site Musique en Harmonie est édité par Lud Bienaimé domicilié à Bonneville 80, Contact du site en tant qu’administrateur du site et directeur de la publication.

- le site est hébergé par la société o2switch dont le siège est à 222-224, Boulevard Gustave Flaubert - 63000 Clermont - Ferrand , +33 (0)4 44 44 60 40 , https://www.o2switch.fr/

- tous les internautes qui naviguent, lisent, visionnent et utilisent le site Musique en Harmonie sont considérés comme utilisateurs.

- en utilisant le site, vous reconnaissez avoir pris connaissance de ces conditions et les avoir acceptées, celles-ci pourront être modifiées à tout moment et sans préavis. Je ne saurais être tenu pour responsable en aucune manière d’une mauvaise utilisation du service.


PROPRIETE INTELLECTUELLE

Tout le contenu du présent site, incluant, de façon non limitative, les graphismes, images, textes, vidéos, animations, sons, logos, gifs et icônes ainsi que leur mise en forme sont sous licence CeCILL ou sous la licence d'origine pour les scripts utilisés.

Toute reprise d'article, de nouvelle, de billet, de documentations diverses ou de posts sur le forum de Musique en Harmonie devra comporter une citation de la source avec un lien direct vers l'original.

Pour toute demande d'autorisation ou d'information, veuillez me contacter par la page Contact du site. Des conditions spécifiques sont prévues pour la presse.


POLITIQUE DE CONFIDENTIALITE

Conformément aux dispositions de l’article 5 du règlement européen 2016/679, la collecte et le traitement des données des utilisateurs respectent les principes suivants :

  • Les données ne peuvent être collectées et traitées qu’avec le consentement de l’utilisateur propriétaire des données.
     
  •  La collecte et le traitement des données sont limitées au maximum pour l’affichage du site, pour les commentaires, pour les messages sur le forum, pour le traitement des préférences des membres. Chaque membre peut modifier, supprimer ses préférences à tout moment.
     
  • L’éditeur du site s’engage à garantir l’intégrité et la confidentialité des données collectées.

Conformément aux exigences de l’article 6 du règlement européen 2016/679, la collecte et le traitement des données à caractère personnel n’interviennent que si l’utilisateur a expressément consenti au traitement.


Les données à caractère personnel collectées sur le site sont :

  • pour les visiteurs : le pseudo, l’adresse IP, l’adresse courriel après acceptation formelle dans un formulaire contact, commentaires, forum,
     
  • pour les membres :  le pseudo, l’adresse IP, l’adresse courriel après acceptation formelle dans le formulaire d’inscription avec leur traitement pour la sauvegarde des préférences.

L’hébergement des données du site Musique en Harmonie est assuré par la société o2switch dont le siège est à 222-224, Boulevard Gustave Flaubert - 63000 Clermont - Ferrand , +33 (0)4 44 44 60 40 , https://www.o2switch.fr/.

Les données collectées et traitées par le site sont exclusivement hébergées et traitées en France.

L’éditeur de Musique en Harmonie assure le traitement et la protection des données, il peut être contacté par la page Contact de ce site.


Les droits de l’utilisateur et les procédures de mise en œuvre des droits de l’utilisateur

Conformément à la réglementation, l’utilisateur possède les droits énumérés ci-dessous, pour faire droit à sa demande, il est tenu de communiquer ses nom, prénom et adresse courriel,

L’éditeur du site est tenu de répondre à l’utilisateur dans un délai de trente jours maximum.

  • Droit d’accès, de rectification et droit à l’oubli
    L’utilisateur peut prendre connaissance, mettre à jour,modifier ou demander la suppression des données le concernant par la page Contact du site. S’il en possède un, l’utilisateur peut supprimer son compte en cliquant sur « Mon compte » dans la boite Préférences, puis en supprimant ses préférences.
     
  • Droit à la portabilité des données
    L’utilisateur peut demander la portabilité des données personnelles détenues pas le site en faisant une demande par la page contact du site.
     
  • Droit à la limitation et à l’opposition du traitement des données
    L’utilisateur a le droit de s’opposer au traitement des données par le site sans que le site puisse refuser.
     
  • Droit de déterminer le sort des données après la mort
    Il est rappelé à l’utilisateur qu’il peut organiser le devenir de ses données collectées et traitées s’il décède, conformément à la loi n°2016-1321 du 7 octobre 2016.
     
  • Droit de saisir l’autorité de contrôle compétente
    Si l’éditeur du site décide de ne pas répondre à la demande de l’utilisateur, et si celui-ci souhaite contester cette décision, il est en droit de saisir la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) - https://www.cnil.fr – ou tout juge compétent.


Obligations du responsable du traitement des données

L’éditeur du site s'engage à protéger les données à caractère personnel collectées, à ne pas les transmettre à des tiers hormis dans un cadre judiciaire, à notifier l'utilisateur en cas de rectification ou de suppression des données.

Sur le site Musique en Harmonie, le protocole https est utilisé, une protection admin est mise en place, la mise à jour est appliquée à chaque sortie d’une nouvelle version de GuppY pour une meilleure protection des données personnelles.

Dans le cas où l'intégrité, la confidentialité ou la sécurité des données à caractère personnel de l'utilisateur est compromise, le responsable du traitement s'engage à informer l'utilisateur par tout moyen.


Cookies

Le site a recours aux techniques de "cookies" lui permettant de traiter des statistiques et des informations sur le trafic, de faciliter la navigation et d'améliorer le service pour le confort de l'utilisateur.

Pour l'utilisation de fichiers "cookies" impliquant la sauvegarde et l'analyse de données à caractère personnel, le consentement de l'utilisateur est nécessairement demandé.

Ce consentement de l'utilisateur est considéré comme valide pour une durée de 365 jours . A l'issue de cette période, le site demandera à nouveau l'autorisation de l'utilisateur pour enregistrer des fichiers "cookies" sur son disque dur.


1. Opposition de l'utilisateur à l'utilisation de fichiers "cookies" par le site

Il est porté à la connaissance de l'utilisateur qu'il peut s'opposer à l'enregistrement de ces "cookies" en configurant son logiciel de navigation.

Dans le cas où l'utilisateur décide de désactiver les fichiers "cookies", il pourra poursuivre sa navigation sur le site. Toutefois, tout dysfonctionnement du site provoqué par cette manipulation ne pourrait être considéré comme étant du fait de l'éditeur du site.


2. Description des fichiers "cookies" utilisés par le site

L'éditeur du site attire l'attention de l'utilisateur sur le fait que les cookies suivants sont utilisés lors de sa navigation :

- pour les visiteurs : GuppYConnect5, GuppYCookie5, GuppYCrypt, GuppYScreen, leur durée de vie est la durée de la connexion.

- pour les membres connectés :  GuppYConnect5, GuppYCookie5, GuppYCrypt, GuppYScreen, GuppYUser5, leur durée de vie est de 365 jours, sauf si vous vous déconnectez, dans ce cas ils seront supprimés, à la reconnexion ils seront recréés.

- pour les utilisateurs de services :  GuppYPost5 (blog, forum, livre d'or, nouvelles, recommander, réactions aux articles), GuppYPref5 (inscriptions, connexion, administration), GuppYContact5 (contact avancé), GuppYAdmPref5 (administration), GuppYConnect5 (connexion, administration).

Depuis la version 5.02.06 de GuppY, les cookies GuppYPref5, GuppYConnect5, GuppYCrypt, GuppYUser5 sont cryptés pour la sécurité du contenu, avec la possibilité de changer la clé de cryptage pour l’éditeur du site.

En naviguant sur le site, il est porté à connaissance de l'utilisateur que des fichiers "cookies" de tiers peuvent être enregistrés.

De plus, le site intègre des boutons de réseaux sociaux, permettant à l'utilisateur de partager son activité sur le site. Des fichiers "cookies" de ces réseaux sociaux sont par conséquent susceptibles d'être stockés sur l'ordinateur de l'utilisateur lorsqu'il utilise ces fonctionnalités.

L'attention de l'utilisateur est portée sur le fait que ces sites disposent de politiques de confidentialité propres, possiblement différentes de celles présentées ici.

L'éditeur du site invite les utilisateurs à consulter les politiques de confidentialité et de gestions des données personnelles de ces sites.


LOI APPLICABLE ET JURIDICTION

Les présentes Mentions Légales sont régies par la loi française. En cas de différend et à défaut d'accord amiable, le litige sera porté devant les tribunaux français conformément aux règles de compétence en vigueur.
 

CONTACT

Pour tout signalement de contenus ou d'activités illicites, l'utilisateur peut contacter l'éditeur par la page Contact de ce site ou par courrier recommandé avec accusé de réception adressé à l'éditeur aux coordonnées précisées dans les présentes mentions légales.


 

(04/07/2018 07:47)

Mentions légales - par saxbar le 05/02/2012 11:36 

  • Mentions Légales : La navigation sur ce site est soumise aux présentes conditions d'utilisation.
    En accédant aux informations mises à disposition par Musique en Harmonie sur son site Internet, vous reconnaissez avoir pris connaissance des présentes conditions d'utilisation et les accepter.
  • Loi applicable : Le contenu de ce site est régi par la loi française.
  • Hébergement : nuxit.png
    La société "NUXIT" a un rôle limité à l'hébergement du site. Interdiction est faite à l'hébergeur d'utiliser pour son propre compte ou de communiquer à des tiers les données personnelles traitées dans le cadre du site, comme il est stipulé dans ses Conditions Générales d'Utilisation .
  • Conception & réalisation : Lud Bienaimé. Utilisation du CMS Guppy. Les concepteurs du CMS Guppy ont observé toutes les règles de sécurité en vigueur. Ils ne peuvent donc être tenus pour responsables de la mauvaise utilisation du site par des internautes mal intentionnés.
  • Contenu : Le site Musique en Harmonie est un site personnel et n'a aucune vocation commerciale. Son auteur ne reçoit aucun subside d'aucun des sites commerciaux qui pourraient être cités dans les différentes rubriques.
    Les informations présentes dans certains articles peuvent provenir d'autres sites avec l'accord de leurs auteurs, la source de ces informations étant toujours citée.
    Musique en Harmonie ne peut garantir l'exactitude, la précision, l'actualisation ou l'exhaustivité des informations mises à disposition sur ce site.
    En conséquence, l’auteur de Musique en Harmonie décline toute responsabilité pour les éventuelles imprécisions, inexactitudes ou omissions portant sur des informations disponibles sur ce site.
  • Exploitation des informations : Musique en Harmonie ne peut être tenue responsable de l’interprétation que vous pourriez faire des informations contenues dans le site.
    Les informations nominatives recueillies sur ce site ainsi que les photographies sont destinées à Musique en Harmonie. Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression de ces données, en vertu des articles 39 et 40 de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi n° 2004-801 du 6 août 2004), relative à l'Informatique, aux Fichiers et aux Libertés (CNIL).
    Pour l'exercer, envoyez un couriel au webmaster.
  • Copyright et Propriété intellectuelle : conformément à l’article L.335.2 du code de la propriété intellectuelle, la reproduction ou la représentation partielle ou totale du site ou de son contenu est interdite sans autorisation préalable du webmestre.
    Il est formellement interdit de collecter et d’utiliser les informations disponibles sur le site à des fins commerciales.
  • Liens : Musique en Harmonie ne peut être tenue responsable du contenu des sites vers lesquels son propre site renvoie.
    Musique en Harmonie dégage toute responsabilité concernant les liens créés par d’autres sites vers son site. L’existence de tels liens ne peut permettre d’induire que Musique en Harmonie cautionne ces sites ou qu’elle en approuve le contenu.
  • Forums de discussion et Dépôt de petites annonces : L’utilisateur n’est pas autorisé à se servir du site pour transmettre, distribuer ou publier de quelque manière que ce soit un contenu diffamatoire, obscène, pornographique, injurieux ou transgressant quelque loi que ce soit.
    Les forums ne doivent être utilisés que de manière non-commerciale. L’utilisateur n’est pas autorisé, sauf accord express de Musique en Harmonie, à diffuser ou à publier de quelque manière que ce soit tout document de nature publicitaire ou visant à recueillir des fonds.
    Musique en Harmonie se réserve le droit d’effacer, déplacer ou modifier à sa seule discrétion les messages à caractère diffamatoires, injurieux ou obscènes, ou contrevenant aux lois sur les marques déposées ou le copyright, ou inacceptables pour quelque raison que ce soit. L’utilisateur reste seul responsable du contenu de ses messages.
    L’utilisateur reconnaît que tout document adressé au site (lettre aux rédacteurs ou article, par exemple) peut être modifié, retiré, publié, transmis et diffusé par Musique en Harmonie. L’utilisateur garantit également que tout document transmis ne fait pas l’objet de droits d’auteur.

Mentions légales - par saxbar le 05/02/2012 11:36 

  • Mentions Légales : La navigation sur ce site est soumise aux présentes conditions d'utilisation.
    En accédant aux informations mises à disposition par Musique en Harmonie sur son site Internet, vous reconnaissez avoir pris connaissance des présentes conditions d'utilisation et les accepter.
  • Loi applicable : Le contenu de ce site est régi par la loi française.
  • Hébergement : nuxit.png
    La société "NUXIT" a un rôle limité à l'hébergement du site. Interdiction est faite à l'hébergeur d'utiliser pour son propre compte ou de communiquer à des tiers les données personnelles traitées dans le cadre du site, comme il est stipulé dans ses Conditions Générales d'Utilisation .
  • Conception & réalisation : Lud Bienaimé. Utilisation du CMS Guppy. Les concepteurs du CMS Guppy ont observé toutes les règles de sécurité en vigueur. Ils ne peuvent donc être tenus pour responsables de la mauvaise utilisation du site par des internautes mal intentionnés.
  • Contenu : Le site Musique en Harmonie est un site personnel et n'a aucune vocation commerciale. Son auteur ne reçoit aucun subside d'aucun des sites commerciaux qui pourraient être cités dans les différentes rubriques.
    Les informations présentes dans certains articles peuvent provenir d'autres sites avec l'accord de leurs auteurs, la source de ces informations étant toujours citée.
    Musique en Harmonie ne peut garantir l'exactitude, la précision, l'actualisation ou l'exhaustivité des informations mises à disposition sur ce site.
    En conséquence, l’auteur de Musique en Harmonie décline toute responsabilité pour les éventuelles imprécisions, inexactitudes ou omissions portant sur des informations disponibles sur ce site.
  • Exploitation des informations : Musique en Harmonie ne peut être tenue responsable de l’interprétation que vous pourriez faire des informations contenues dans le site.
    Les informations nominatives recueillies sur ce site ainsi que les photographies sont destinées à Musique en Harmonie. Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression de ces données, en vertu des articles 39 et 40 de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi n° 2004-801 du 6 août 2004), relative à l'Informatique, aux Fichiers et aux Libertés (CNIL).
    Pour l'exercer, envoyez un couriel au webmaster.
  • Copyright et Propriété intellectuelle : conformément à l’article L.335.2 du code de la propriété intellectuelle, la reproduction ou la représentation partielle ou totale du site ou de son contenu est interdite sans autorisation préalable du webmestre.
    Il est formellement interdit de collecter et d’utiliser les informations disponibles sur le site à des fins commerciales.
  • Liens : Musique en Harmonie ne peut être tenue responsable du contenu des sites vers lesquels son propre site renvoie.
    Musique en Harmonie dégage toute responsabilité concernant les liens créés par d’autres sites vers son site. L’existence de tels liens ne peut permettre d’induire que Musique en Harmonie cautionne ces sites ou qu’elle en approuve le contenu.
  • Forums de discussion et Dépôt de petites annonces : L’utilisateur n’est pas autorisé à se servir du site pour transmettre, distribuer ou publier de quelque manière que ce soit un contenu diffamatoire, obscène, pornographique, injurieux ou transgressant quelque loi que ce soit.
    Les forums ne doivent être utilisés que de manière non-commerciale. L’utilisateur n’est pas autorisé, sauf accord express de Musique en Harmonie, à diffuser ou à publier de quelque manière que ce soit tout document de nature publicitaire ou visant à recueillir des fonds.
    Musique en Harmonie se réserve le droit d’effacer, déplacer ou modifier à sa seule discrétion les messages à caractère diffamatoires, injurieux ou obscènes, ou contrevenant aux lois sur les marques déposées ou le copyright, ou inacceptables pour quelque raison que ce soit. L’utilisateur reste seul responsable du contenu de ses messages.
    L’utilisateur reconnaît que tout document adressé au site (lettre aux rédacteurs ou article, par exemple) peut être modifié, retiré, publié, transmis et diffusé par Musique en Harmonie. L’utilisateur garantit également que tout document transmis ne fait pas l’objet de droits d’auteur.

(05/02/2012 11:36)

Technique vocale et instrumentale - par saxbar le 04/05/2011 11:26 

  • A l'origine du son, le souffle : le travail de la respiration pour la voix et pour l'instrument à vent
    (en français)
  • L'équilibre et le rayonnement de la voix
    (en français)
 

Technique vocale et instrumentale - par saxbar le 04/05/2011 11:26 

  • A l'origine du son, le souffle : le travail de la respiration pour la voix et pour l'instrument à vent
    (en français)
  • L'équilibre et le rayonnement de la voix
    (en français)
 

(04/05/2011 11:26)

Harmonies/Fanfares - par saxbar le 15/11/2010 15:54 

  • Cahier de l’animation musicale.
    “Harmonies et fanfares.”  N°39 (Décembre 1985).
    (Marly-le-Roi : Institut National d’Éducation Populaire, 1985).
    (en français)
  • Bandas : harmonies, fanfares, musiques populaires
    Bernard Thore
    (Editions Sud Ouest, 2006)
    (en français)
  • 150 ans de musique à la Garde républicaine : Mémoires d'un Orchestre
    (en français)
  • Harmonies et Fanfares en Indre-et-Loire du XIXe siècle à nos jours
    (en français)
 

Harmonies/Fanfares - par saxbar le 15/11/2010 15:54 

  • Cahier de l’animation musicale.
    “Harmonies et fanfares.”  N°39 (Décembre 1985).
    (Marly-le-Roi : Institut National d’Éducation Populaire, 1985).
    (en français)
  • Bandas : harmonies, fanfares, musiques populaires
    Bernard Thore
    (Editions Sud Ouest, 2006)
    (en français)
  • 150 ans de musique à la Garde républicaine : Mémoires d'un Orchestre
    (en français)
  • Harmonies et Fanfares en Indre-et-Loire du XIXe siècle à nos jours
    (en français)
 

(15/11/2010 15:54)

Instruments - par saxbar le 03/06/2010 10:22 

  • Les instruments à vent
    Presses Universitaires de France (PUF)
    3e éd. mise à jour (1 juillet 1985)
    (en français)
  • Les Bois et autres instruments à vent
    Gamma (1994)
    Collection : Clef de sol
    (en français)
  • The Cambridge Companion to the Saxophone
    (en anglais)
  • Les facteurs d'instruments de musique à Paris au XIXe siècle: Des artisans face à l'industrialisation
    (en français)
 

Instruments - par saxbar le 03/06/2010 10:22 

  • Les instruments à vent
    Presses Universitaires de France (PUF)
    3e éd. mise à jour (1 juillet 1985)
    (en français)
  • Les Bois et autres instruments à vent
    Gamma (1994)
    Collection : Clef de sol
    (en français)
  • The Cambridge Companion to the Saxophone
    (en anglais)
  • Les facteurs d'instruments de musique à Paris au XIXe siècle: Des artisans face à l'industrialisation
    (en français)
 

(03/06/2010 10:22)

Référencement - par saxbar le 01/04/2010 16:01 

Vous voulez établir un lien vers 'Musique en Harmonie' à partir de votre site.
Sélectionnez l'une des vignettes ci-dessous et faîtes un copier/coller du code correspondant à l'endroit voulu dans votre page.
(vous pouvez également télécharger le logo et l'insérer à votre manière sur la page de votre site)

Images à fond transparent

logo_meh1.gif

logo_meh2.gif

Images à fond blanc

logo_meh11.gif

logo_meh21.gif

La présentation du site peut également être ajoutée, dans ce cas veuillez placer ce code à la suite du logo :

Référencement - par saxbar le 01/04/2010 16:01 

Vous voulez établir un lien vers 'Musique en Harmonie' à partir de votre site.
Sélectionnez l'une des vignettes ci-dessous et faîtes un copier/coller du code correspondant à l'endroit voulu dans votre page.
(vous pouvez également télécharger le logo et l'insérer à votre manière sur la page de votre site)

Images à fond transparent

logo_meh1.gif

logo_meh2.gif

Images à fond blanc

logo_meh11.gif

logo_meh21.gif

La présentation du site peut également être ajoutée, dans ce cas veuillez placer ce code à la suite du logo :

(01/04/2010 16:01)

Orphéons - par saxbar le 10/02/2010 15:24 

  • GUMPLOWICZ, Philippe, Les travaux d'Orphée.
    Deux siècles de pratique musicale amateur en France, 1820- 2000
    (Paris : Aubier, 2001).
    (en français)
 

Orphéons - par saxbar le 10/02/2010 15:24 

  • GUMPLOWICZ, Philippe, Les travaux d'Orphée.
    Deux siècles de pratique musicale amateur en France, 1820- 2000
    (Paris : Aubier, 2001).
    (en français)
 

(10/02/2010 15:24)

Les chorales - par saxbar le 26/01/2010 22:50 

Chorale

Chorale et orchestre en disposition historique
Une chorale d'enfants à Berlin en 1932

Dans la musique occidentale, une chorale désigne un ensemble vocal, dont les membres, appelés choristes, chantent collectivement les différentes parties musicales destinées à ce type de formation sous la direction d'un chef de chœur.

  • Le mot « chorale » est globalement synonyme de « chœur ». Les deux mots ont cependant des connotations différentes.
Le mot « chœur » renvoie habituellement à un ensemble constitué de choristes professionnels et rémunérés, recrutés par une institution ou un organisme officiel — « le chœur de tel théâtre », « le chœur de telle région », « les chœurs de tel opéra », etc.
Le mot « chorale » au contraire, désigne plus volontiers un groupe d'amateurs, la plupart du temps bénévoles, volontairement réunis autour de l'amour du chant choral — « la chorale d'un collège », « la chorale d'une paroisse », « la chorale du village », etc.
De façon intermédiaire, le terme « ensemble vocal » désigne un groupe plus petit et/ou avec une exigence musicale plus grande, même s'il est amateur.
  • Selon l'âge et le sexe des choristes, on pourra distinguer :
la chorale d'enfants, ou chœur d'enfants ;
la chorale d'hommes, ou chœur d'hommes, ou chœur masculin ;
la chorale de femmes, ou chœur de femmes, ou chœur féminin ;
la chorale mixte — hommes et femmes —, ou chœur mixte.
  • Les membres d'une chorale peuvent être répartis en plusieurs groupes, appelés pupitres ou voix. Ces divers groupes sont destinés à interpréter autant de parties musicales différentes.
Par exemple, une chorale mixte comprend le plus souvent quatre pupitres, deux pupitres féminins — soprano et alto — et deux pupitres masculins — ténor et basse (chœur SATB).
  • Les chorales peuvent également se distinguer par le choix du répertoire, avec une large variété de situations dictées par des choix musicaux ou de nature plus sociologique, et par exemple :
musique sacrée et/ou musique profane ;
musique militaire, folklorique, révolutionnaire ;

Voix (instrument)

La voix est l'un des instruments de musique les plus anciens.

La production du son vocal, ou phonation, est obtenue par l'envoi d'air à travers deux cordes vocales en vibration, situées dans le larynx, puis par amplification et résonance grâce aux différents organes résonateurs, comme le pharynx, la cavité buccale ou les fosses nasales.

La voix humaine est capable de produire une très grande variété de fréquences.

C'est en modifiant la tension, et surtout, l'épaisseur des cordes vocales, que l'on peut changer leur fréquence de vibration, ce qui a pour effet de faire varier la hauteur des sons émis par la voix. Toutes ces modifications sont le fruit d'actions neuro-cérébrales.

Description

Il existe différents types de voix. On différencie communément les voix de femmes et d'enfants et les voix d'hommes, les voix féminines et enfantines étant plus aiguës que les voix d'hommes (sauf rares exceptions). Dans cette classification, on peut même affirmer qu'il existe des voix graves et des voix aiguës de femmes et d'enfants, tout comme il existe des voix graves et des voix aiguës d'hommes. Cela nous mène à la conclusion qu'il existe quatre types de voix, nommées comme suit en termes musicaux :

  • Les sopranos, ou voix aiguës de femmes et d'enfants
  • Les altos, ou voix graves de femmes et d'enfants
  • Les ténors, ou voix aiguës d'hommes
  • Les basses, qui comme leur nom l'indique correspondent aux voix graves d'hommes.

Cette classification se fait en fonction du timbre, de l'épaisseur, et de la tessiture de la voix ; terme utilisé en musique pour désigner une échelle sonore définie, dans laquelle la voix peut émettre des sons aisément, en gardant une homogénéité de timbre.

Ces registres, aussi appelés tessiture, sont les suivants :

Il est à noter que les tessitures féminines ci-dessous sont uniquement valables pour les chanteuses lyriques car ces dernières faussent (chantent en voix de tête) sur toute leur étendue, tandis que les chanteuses de variété poitrinent et donc descendent plus bas, et montent moins haut, mais si elles faussent elles montent aussi haut que la typologie vocale qui leur correspond dans la liste suivante.

  • Soprano : la tessiture de soprano la plus fréquente s'étend du do central au contre-ut (do3 - do5), les typologies de soprano sont classées ainsi :
    • Soprani coloratures ou soprani aigus:
      • Soprano léger colorature ou soprano léger: voix très agile, brillante, flûtée et d'une grande pureté, mais peu puissante, avec des graves souvent sans timbre, s'étendant du ré grave au contre-sol voire contre-si bémol (ré3 - sol/si5). Notons que les airs pour soprano léger colorature sont très souvent accompagnés d'une flûte, l'une imitant l'autre.
      • Soprano lyrique colorature: voix aussi agile, pure, et éclatante que le soprano léger, mais chaleureuse et plus ample et aux registre plus homogénes, et s'étendant du do central au contre-fa (do3 - fa5).
      • Soprano dramatique colorature: voix très agile, chaleureuse et riche, aisée autant dans le grave que le suraigu, pouvant passer incessament de l'un à l'autre sans la moindre difficulté, dotée d'une puissance soit de soprano lirico-spinto, soit de soprano dramatique, s'étendant du si grave au contre-fa (si2 - fa5).
    • Soprani lyriques:
    • Il est à noter que les voix lyriques (que ce soit des soprani ou des barytons) sont très aptes au legato.

      • Soprano lyrique léger: voix agile (mais pas autant que les soprani coloratures), très limpide, brillante, et chaude, à l'ampleur limitée, se distinguant par une ligne de chant très pure, s'étendant du do central au contre-mi bémol (do3 -mib5).
      • Soprano lyrique: Il s'agit, de loin, de la typologie féminine la plus répandue, c'est une voix ample, pure et chaleureuse, ni suraigue, ni dramatique, s'étendant du do central au contre-ut (do3 - do5).
      • Grand soprano lyrique: voix possédant les caractéristiques du soprano lyrique, mais dont le timbre est plus large, ce qui lui permet de passer à travers des orchestres imposants et dont la tessiture s'étend du do central au contre-ut (do3 - do5).
      • Soprano lirico-spinto: voix chaleureuse, capable de puissants éclats dramatiques et de colorations, s'étendant du do central au contre-ut (do3 - do5).
    • Soprani dramatiques:
      • Soprano dramatique ou wagnérienne: voix passant facilement à travers les orchestres les plus étoffés, à la couleur chaude et métallique à la fois, s'étendant du si grave au contre-ut (si2 - do5).
      • Soprano Falcon : voix possédant les mêmes caractéristiques que la typologie précédente, mais ayant un grave de mezzo et un aigu peu facile, elle s'étend du sol grave au si aigu (sol2 - si4).
  • Mezzo-soprano, (également apellée Mezzo) :
    • Mezzo-soprano colorature: voix pure, chaleureuse, ronde, et très agile, possédant quasiment un aigu de soprano, mais ne pouvant s'y maintenir aussi longtemps que ce dernier, au risque de se faire mal, sa tessiture s'étend du la grave au si aigu ( la2 - si4 ).
    • Mezzo-soprano léger ou Dugazon (du nom de Madame Dugazon, célèbre interprète de la fin du XVIIIe siècle), voix pure, chaleureuse, ronde, et agile, s'étendant du la grave au la aigu (la2 - la4).
    • Mezzo-soprano lyrique: voix moyennement puissante dotée de couleurs chaudes dans le grave, souvent très étendue d'un côté à de l'autre du registre. Plus clair et agile que le dramatique, le mezzo lyrique garde une texture de voix riche, enveloppante et sombre sans lourdeur.
    • Mezzo-soprano dramatique ou Galli-Marié (du nom d'une autre célèbre cantatrice française de la fin du XIXe siècle, Célestine Galli-Marié) : voix chaude, enveloppante, puissante, sombre dans les grave et les médiums, éclatante dans les aigus, elle se rapproche du contralto dramatique, d'ailleurs cette typologie étant devenue très rare, elle est souvent remplacée par un mezzo-soprano dramatique. La tessiture du mezzo-soprano dramatique s'étend du sol grave au la aigu ( sol2 - la4) .
  • Contralto:
    • Contralto colorature: voix très agile, au timbre ample et sombre, chaleureux, et rond, et à l'aigu éclatant, sa tessiture s'étend du fa grave au sol aigu (fa2 - sol4). Ce type de voix étant aussi rare que le contralto dramatique, elle est la plupart du temps remplacée par un mezzo-soprano colorature.
    • Contralto dramatique: voix ample et sombre, au timbre chaud, rond et naturellement riche, au grave ténorisant et naturellement profond, sans grossissement artificiel. Sa tessiture s'étend du do grave au sol aigu (do2 - sol4). Le terme contralto s'applique aux voix féminines mais peut désigner, dans la musique baroque, une voix masculine. On précise alors alto masculin.
  • Ténor:
    • Haute-contre : voix très agile, d'une grande pureté, brillante, à l'aigu facile, mais à l'ampleur limitée, poitrinant dans le grave et le médium, faussant dans l'aigu, et s'étendant du do grave au contre-fa (do2 - fa4).
    • Ténor léger : mêmes caractéristiques que la typologie précédente, mais ne chante pas en voix de fausset, s'étend du do grave au contre-ut (do2 - do4).
    • Ténor lyrique léger : mêmes caractéristiques que la typologie précédente, sauf la puissance qui est plus intense, mais plus limitée que celle du ténor lyrique s'étend du do grave au contre-ut (do2 - do4).
    • Ténor lyrique : voix ample, chaude, pure, riche et pleine, s'étendant du do grave au contre-ut (do2 - do4).
    • Ténor lirico-spinto : mêmes caractéristiques que la typologie précédente, mais timbre plus large, tessiture s'étendant du do grave au contre-ut (do2 - do4).
    • Ténor dramatique : mêmes caractéristiques que la typologie précédente, mais timbre plus épais, ce qui lui permet de passer facilement à travers des orchestres très étoffés.
    • Heldentenor, fort ténor, ou ténor wagnérien : voix chaude, êxtremement étoffée, et percutante (plus de 120 dB à 1 métre), au grave au médium sombre et barytonnant et à l'aigu éclatant, mais pas facile, sa tessiture s'étend du sol ou la grave au la aigu (sol/la1 - la3).
  • Basse : mi1 - 3 ; les barytons (la bémol1 - fa3) constituent la catégorie la plus aiguë, les basses nobles ont une voix extrêmement grave et étendue (do1 - mi3)

Les notes extrêmes dans l'aigu (au-dessus du do4 pour les hommes, et au-dessus du do5 pour les femmes ou les enfants) sont également appelées « contre-xxx ». Exemple : le contre-ut du ténor correspond au do4, le contre-mi de la soprano au mi5. Cette classification est assez stricte mais il est certain que ces registres peuvent varier d'un individu à l'autre. Berlioz, dans son Traité de l'orchestration, signale qu'il existe en pratique d'autres tessitures de voix, intermédiaires aux voix graves et aiguës. Pour les hommes, ces voix sont communément appelées voix de baryton. Pour les femmes, ce sont les mezzo-sopranos.

On peut donc classifier les tessitures comme suit :

  • Voix de femmes et d'enfants :
  • Soprano
    Mezzo-soprano
    Alto
  • Voix d'hommes :
  • Ténor
    Baryton
    Basse

Certaines exceptions peuvent se rajouter à ces classifications, comme les voix de haute contre, voix d'homme exceptionnellement aiguës. Certaines femmes possèdent des voix très graves, appelées femme ténor. On en trouve plus en Europe de l'Est et elles sont très employées dans la musique chorale de Bulgarie.

Enfin, certaines voix virtuoses peuvent atteindre des notes extrêmement aiguës comme les sopranos légers ou sopranos coloratura, celles pour qui fut écrit l'air de la Reine de la Nuit dans La Flûte enchantée de Mozart, ou encore des notes très graves — ces voix sont alors appelées basses nobles ou basses profondes ; on en trouve parfois chez les Russes. Certaines voix d'hommes sont exceptionnellement graves.

Technique

La technique du chant est fort complexe et demande beaucoup de pratique pour pouvoir être bien maîtrisée. Contrairement aux idées reçues, lorsque l'on chante, ce ne sont pas seulement les cordes vocales qui se mettent en action, mais véritablement tout le corps.

En effet, les poumons sont la partie essentielle de l'instrument. Ce sont eux qui fournissent l'air permettant de mettre en vibration les cordes vocales. Le diaphragme (le muscle des poumons) commande l'inspiration. Quand il est en position basse, il cesse son action. L'expiration de l'air se fait alors par les muscles abdominaux, transverses et obliques appuyés sur le grand-droit, eux-mêmes en rapport direct avec les viscères (foie, estomac, intestin…).

C'est le larynx qui renferme les cordes vocales, qui se tendent ou se détendent sous l'action complexe de plusieurs muscles. Pour permettre au chanteur d'émettre des sons de différentes hauteurs, le larynx se tend de façon plus ou moins accentuée. Quand il monte ou descend dans la trachée, il modifie la dimension de la caisse de résonance et modifie en conséquence le timbre, mais pas la hauteur du son.

On distingue quatre façons d'émettre des sons vocaux, en rapport aux différents modes de fonctionnement du larynx, dits mécanismes (B. Roubeau) :

  • Le mécanisme 0 dit Fry ou strowbass
  • Le mécanisme I dit voix de poitrine, le larynx est parfaitement descendu dans la gorge, les sons sont timbrés. Exemple, la basse solo au début du tuba mirum du Requiem de Mozart.
  • Le mécanisme II dit voix de tête, le larynx est monté dans la gorge, les sons sont minces et légers. Exemple l'air de l’Arithmétique dans L'Enfant et les Sortilèges de Ravel « quatre et quatre dix-huit, onze et onze vingt-cinq… ».
  • Le mécanisme III dit « voix de sifflet ».
  • La voix mixte n'est pas un mode de mécanisme du larynx mais une façon d'adapter les résonateurs.

Pour s'exercer le chanteur pratique ce que l'on appelle les vocalises, exercices très variés selon que le chanteur désire travailler le registre aigu ou grave de sa voix.

  • La voix gutturale étant une voix traversant les cordes vocales tout en créant une voix rauque et parfois allant jusqu'à reproduire une voix presque animale. Normalement, si cela est bien produit, aucun dommage de corde vocale n'est possible car aucun problème de perte de voix.
Voix
Voix féminines
Classification moderne Soprano · Mezzo-soprano · Contralto
Classification baroque Dessus · Bas-dessus
Voix masculines
Classification moderne Ténor · Baryton · Basse
Classification baroque Haute-contre · Taille · Basse-taille
Classification des Contreténors Sopraniste · Alto
Hors classification Castrats


Chef de chœur

Dans la musique classique, un chef de chœur, ou cantor, est un musicien chargé de préparer et de coordonner le chant des différents pupitres d'un chœur ou d'une chorale, en vue d'exécuter une œuvre musicale. Il peut être assisté dans son travail par des chefs de pupitre.
  • Lorsque l'œuvre doit être interprétée a cappella, ou accompagnée d'un petit nombre d'instruments réunis pour l'occasion, la direction musicale est normalement assurée par le chef de chœur.
  • Lorsque l'œuvre doit être interprétée avec un orchestre, la direction musicale de l'ensemble ainsi formé, est généralement réalisée par le chef d'orchestre.

Parmi les chefs de chœur célèbres ou bien exerçant ou ayant exercé un rôle important dans la musique vocale, citons Patrick Marie Aubert, Norbert Balatsch, Frieder Bernius, Didier Bouture, Philippe Caillard, Stéphane Caillat,Michel Corboz, Marcel Couraud, Marcus Creed, Laurence Equilbey, Eric Ericson, John Eliot Gardiner, Yvonne Gouverné, Jacques Grimbert,Philippe Herreweghe, Geoffroy Jourdain, Patrick Marco, Arthur Oldham, Michel Piquemal, François Polgar, Toni Ramon, Karl Richter, Denis Rouger,John Rutter, Gerhardt Schmidt Gaden, Robert Shaw, Joël Suhubiette, Michel Tranchant, Sofi Jeannin. Plusieurs parmi eux sont aussi chefs d'orchestre, même s'ils se sont longtemps spécialisés dans la musique avec chœur.

Choriste

Dans la musique occidentale, un choriste est un musicien qui, dans un chœur ou une chorale, interprète collectivement une partie musicale au sein d'un pupitre — contrairement au chanteur soliste, qui, comme son nom l'indique, réalise seul sa partie.

  • Selon le pupitre auquel il appartient, le choriste sera associé à l'un des emplois vocaux traditionnels : soprano, mezzo-soprano, alto, ténor, baryton ou basse.
  • Les connaissances musicales de base — principalement le solfège et la technique vocale —, même si elles sont très appréciées dans une chorale, ne sont pas indispensables dans le chant choral non professionnel. C'est ainsi que, contrairement à ce qui se passe dans le domaine de la musique instrumentale où les connaissances techniques sont difficilement contournables, toute personne chantant juste peut facilement s'intégrer dans une chorale. Devenir choriste est donc un moyen, pour les amateurs n'ayant pas fait d'études musicales, de participer à la réalisation d'œuvres, dont certaines peuvent être de grande envergure.
  • Dans la musique populaire — jazz, rock, musique de variétés — le terme choriste désigne un chanteur qui accompagne le chanteur principal, que ce soit sur un album studio ou en concert. Le mot choriste doit dans ce cas s'interpréter comme la traduction de l'anglais backup (ou backing) vocalist.

Soprano

Dans la musique occidentale, au sein de la classique, le terme soprano désigne avant tout le pupitre dont l'ambitus se situe "au-dessus" (de celui des altos, ténors et basses).

Dans le domaine vocal, il désigne la voix de femme ou d'enfant, soliste ou pupitre. On trouve toutefois également des sopranos masculins : les castrats des périodes baroque et classique ou les garçons avant leur puberté. Les hommes chantant en voix de fausset sont habituellement appelés contreténors ou sopranistes, lorsque leur ambitus se rapproche (cas exceptionnels) de celui du soprano.

On désigne ainsi le soprano comme tout instrument dont l'ambitus se situe au-dessus de tous ceux de sa famille.

Exemple, le saxophone soprano se trouve au-dessus du saxophone alto (le plus connu).

Le développement en puissance et longueur de voix à conduit à l'étude des voix, que l'on nomme aujourd'hui typologie vocale. Celle-ci décrit plusieurs types de sopranos, des plus puissants (soprano dramatique), aux plus aigus (soprano léger).

Tessiture

Dans une partie de chœur, de chorale ou d'ensemble vocal, son étendue va de si2 à do5 (contre-ut), ce qui représente deux octaves. Cette voix y est souvent chargée de chanter la mélodie. S'il s'agit d'un soprano soliste, on parlera alors de sa typologie vocale (ci-dessous)

Dans un édifice polyphonique, si aucune source vocale ou instrumentale particulière n'est mentionnée, le soprano désigne simplement la partie supérieure, située au-dessus de l'alto. Elle n'est donc pas attachée à la tessiture de la voix mais bien à celle de sa famille : du point de vue des tessitures, il n'existe pas de relation stricte entre celle d'un instrument « soprano » et celle de la « voix de soprano » : par exemple, la flûte à bec soprano, « sonne » une octave plus haut que la voix de soprano.

Puissance

En musique classique, la voix est travaillée afin d'émettre une puissance maximale d'au moins 80 dB à un mètre (ce qui correspond alors à une voix dite de salon, ou de concert).

En typologie vocale, on utilise les acceptions modernes : lyrique, lirico-spinto, dramatique, afin de qualifier la puissance de la voix (graduellement dans l'ordre).

Attention tout de même, car si l'on parle de soprano léger, on indique à la fois une voix de faible intensité et d'une étendue vocale plus aiguë.

Placement de la voix

Conforme à l'esthétique classique, la voix de soprano s'est construite sur une esthétique d'homogénéité du timbre (pas de sensation de brisure du grave à l'aigu), et a développé sa puissance sur des techniques de plus en plus exigeantes (taille des scènes). La spécificité de la voix de soprano tient à ce qu'elle travaille souvent ses graves afin de ne pas utiliser sa voix de poitrine, ou le plus légèrement possible.

Alto (voix)

Dans la musique classique, un alto (pluriel : altos ou alti) désigne un type d’emploi dans un chœur, dont l'ambitus correspond à peu de chose près, à la tessiture de la voix de contralto. Cependant, tous les choristes appartenant au pupitre des altos n'ont pas nécessairement une « véritable voix de contralto ». Ce sont bien souvent des mezzo-soprano aux graves aisés, dont la couleur est plus claire que celle d'une contralto.

Si les altos sont fréquemment des choristes de sexe féminin, on peut avoir affaire à des altos masculins dans les deux hypothèses suivantes :

  1. Dans une chorale d'enfants, le pupitre des altos est naturellement composé de garçons possédant les voix les plus graves.
  2. Dans plusieurs ensembles vocaux, notamment ceux interprétant le répertoire de la musique baroque, le pupitre des altos réunit très couramment des hommes utilisant la technique de la voix de fausset — appelés également : contreténors. La présence d'hommes chez les altos apporte parfois une puissance et une brillance supplémentaires à l'ensemble du pupitre, car les hommes chantent dans l'aigu de leur tessiture, alors que les femmes utilisent plutôt leur tessiture grave.

Ténor

Dans la musique occidentale, le terme ténor (du latin tenere = tenir) désigne une tessiture instrumentale ou vocale entre l'alto et la basse. Dans la musique vocale (baroque excepté), elle correspond à la voix masculine la plus aiguë.

Au sens figuré, et en référence aux ténors solistes qui, au XIXe siècle, ont acquis la célébrité dans le domaine lyrique, le mot « ténor » désigne habituellement un homme reconnu pour son talent dans l'activité qu'il exerce.

Exemples : un « ténor du barreau », pour désigner un avocat réputé ; un « ténor de la politique », pour désigner un homme politique célèbre ; etc.

Musique vocale

Au Moyen Âge, le mot ténor a eu diverses significations. Les premières polyphonies médiévales sont presque exclusivement vocales. Cette origine explique que dans un chœur, le mot ténor désigne avant tout un pupitre, dont l'ambitus se situe entre celui des altos et celui des basses. Par extension, le terme désigne également les membres de ce pupitre, et ce, quelle que soit leur véritable typologie vocale.

Lorsque l'écriture musicale deviendra harmonique à partir du XIVe siècle, le terme finit par désigner une voix masculine généralement aiguë, chargée de la mélodie principale — souvent rythmée en valeurs longues — par opposition aux autres voix, supérieures ou inférieures — comprenant des figures rythmiques plus riches et plus variées —, dont la fonction était d'assurer le contrepoint à la partie de ténor.

Dans les conservatoires et les écoles de musique, les devoirs d'harmonie sont encore de nos jours rédigés pour un quatuor comprenant soprano, alto, ténor et basse.

Typologie vocale

Enrico Caruso, un des plus grands ténors

Dans la musique classique, le ténor est le type de voix masculine dont la tessiture est la plus aiguë.

Il va de soi que les voix de jeunes garçons, de castrats et de contreténors sont plus aiguës que la voix de ténor, mais celles-ci sont classées à part parce que leur technique vocale est totalement différente.

Le terme « ténor » est utilisé à la fin du XVIIIe siècle, succédant aux appellations de « taille » et de « haute-contre ».

Il existe plusieurs catégories de ténors qui diffèrent par le caractère des personnages qu'ils interprètent, la vaillance de la voix et la richesse du timbre, la constante étant la tessiture, qui s'étend le plus souvent du do2 au si 3.

Si jusqu'au milieu du XIXe siècle, les aigus étaient émis en « voix de fausset » (falsetto en italien) ou « voix de tête » dans le style baroque, la « voix de poitrine » - plus puissante mais moins étendue - s'est peu à peu imposée à partir des années 1840 sous l'impulsion du ténor français Gilbert Duprez . Cette évolution explique par exemple que, dans l'opéra italien, les œuvres belcantistes (Bellini, Rossini) ont généralement des tessitures élevées mais des instrumentations légères alors que les rôles véristes (Puccini) sont moins aigus mais dotés d'orchestrations plus fournies.

Baryton (voix)

Dans la musique occidentale, un baryton est un chanteur dont la voix possède une tessiture moyenne, entre les ténors et les basses. Le terme — dérivé du grec barytonos : dont la voix a un ton grave — est souvent employé pour désigner une voix de soliste, mais peut également être employé pour une voix au sein d'un pupitre.

Le baryton, voix de soliste

Lorsque le mot baryton désigne une voix de soliste, il désigne le type de voix masculine dont la tessiture est à mi-chemin entre celles du ténor et de la basse.

Le terme n'est apparu qu'à la fin du XVIIIe siècle pour qualifier une catégorie vocale. Antérieurement, ce type de voix était appelé concordant ou baisse-taille.

Il existe plusieurs catégories de barytons qui diffèrent par le caractère des personnages qu'ils interprètent, la vaillance de la voix et la richesse du timbre, la constante restant la tessiture, qui s'étend le plus souvent du sol1 au sol3.

Basse (voix)

Dans la musique occidentale, une basse est un chanteur à la voix grave, chargé à l'origine d'exécuter la partie « basse » d'un chant polyphonique.

Pupitre dans un chœur

Dans un chœur (ou une chorale), le mot basse désigne avant tout un pupitre, dont l'ambitus se situe au-dessous de celui des ténors. Par extension, le terme désigne également les membres de ce pupitre, et ce, quelle que soit leur véritable typologie vocale.

Typologie vocale

En ce qui concerne les solistes, une basse est le type de voix masculine dont la tessiture est la plus grave.

  • Il existe plusieurs catégories de basses qui diffèrent par le caractère des personnages qu'ils interprètent, la vaillance de la voix et la richesse du timbre, la constante restant souvent la tessiture, qui s'étend le plus souvent du mi1 au mi3.

(Source: wikipedia.org - copyright les auteurs - article sous GFDL)

Les chorales - par saxbar le 26/01/2010 22:50 

Chorale

Chorale et orchestre en disposition historique
Une chorale d'enfants à Berlin en 1932

Dans la musique occidentale, une chorale désigne un ensemble vocal, dont les membres, appelés choristes, chantent collectivement les différentes parties musicales destinées à ce type de formation sous la direction d'un chef de chœur.

  • Le mot « chorale » est globalement synonyme de « chœur ». Les deux mots ont cependant des connotations différentes.
Le mot « chœur » renvoie habituellement à un ensemble constitué de choristes professionnels et rémunérés, recrutés par une institution ou un organisme officiel — « le chœur de tel théâtre », « le chœur de telle région », « les chœurs de tel opéra », etc.
Le mot « chorale » au contraire, désigne plus volontiers un groupe d'amateurs, la plupart du temps bénévoles, volontairement réunis autour de l'amour du chant choral — « la chorale d'un collège », « la chorale d'une paroisse », « la chorale du village », etc.
De façon intermédiaire, le terme « ensemble vocal » désigne un groupe plus petit et/ou avec une exigence musicale plus grande, même s'il est amateur.
  • Selon l'âge et le sexe des choristes, on pourra distinguer :
la chorale d'enfants, ou chœur d'enfants ;
la chorale d'hommes, ou chœur d'hommes, ou chœur masculin ;
la chorale de femmes, ou chœur de femmes, ou chœur féminin ;
la chorale mixte — hommes et femmes —, ou chœur mixte.
  • Les membres d'une chorale peuvent être répartis en plusieurs groupes, appelés pupitres ou voix. Ces divers groupes sont destinés à interpréter autant de parties musicales différentes.
Par exemple, une chorale mixte comprend le plus souvent quatre pupitres, deux pupitres féminins — soprano et alto — et deux pupitres masculins — ténor et basse (chœur SATB).
  • Les chorales peuvent également se distinguer par le choix du répertoire, avec une large variété de situations dictées par des choix musicaux ou de nature plus sociologique, et par exemple :
musique sacrée et/ou musique profane ;
musique militaire, folklorique, révolutionnaire ;

Voix (instrument)

La voix est l'un des instruments de musique les plus anciens.

La production du son vocal, ou phonation, est obtenue par l'envoi d'air à travers deux cordes vocales en vibration, situées dans le larynx, puis par amplification et résonance grâce aux différents organes résonateurs, comme le pharynx, la cavité buccale ou les fosses nasales.

La voix humaine est capable de produire une très grande variété de fréquences.

C'est en modifiant la tension, et surtout, l'épaisseur des cordes vocales, que l'on peut changer leur fréquence de vibration, ce qui a pour effet de faire varier la hauteur des sons émis par la voix. Toutes ces modifications sont le fruit d'actions neuro-cérébrales.

Description

Il existe différents types de voix. On différencie communément les voix de femmes et d'enfants et les voix d'hommes, les voix féminines et enfantines étant plus aiguës que les voix d'hommes (sauf rares exceptions). Dans cette classification, on peut même affirmer qu'il existe des voix graves et des voix aiguës de femmes et d'enfants, tout comme il existe des voix graves et des voix aiguës d'hommes. Cela nous mène à la conclusion qu'il existe quatre types de voix, nommées comme suit en termes musicaux :

  • Les sopranos, ou voix aiguës de femmes et d'enfants
  • Les altos, ou voix graves de femmes et d'enfants
  • Les ténors, ou voix aiguës d'hommes
  • Les basses, qui comme leur nom l'indique correspondent aux voix graves d'hommes.

Cette classification se fait en fonction du timbre, de l'épaisseur, et de la tessiture de la voix ; terme utilisé en musique pour désigner une échelle sonore définie, dans laquelle la voix peut émettre des sons aisément, en gardant une homogénéité de timbre.

Ces registres, aussi appelés tessiture, sont les suivants :

Il est à noter que les tessitures féminines ci-dessous sont uniquement valables pour les chanteuses lyriques car ces dernières faussent (chantent en voix de tête) sur toute leur étendue, tandis que les chanteuses de variété poitrinent et donc descendent plus bas, et montent moins haut, mais si elles faussent elles montent aussi haut que la typologie vocale qui leur correspond dans la liste suivante.

  • Soprano : la tessiture de soprano la plus fréquente s'étend du do central au contre-ut (do3 - do5), les typologies de soprano sont classées ainsi :
    • Soprani coloratures ou soprani aigus:
      • Soprano léger colorature ou soprano léger: voix très agile, brillante, flûtée et d'une grande pureté, mais peu puissante, avec des graves souvent sans timbre, s'étendant du ré grave au contre-sol voire contre-si bémol (ré3 - sol/si5). Notons que les airs pour soprano léger colorature sont très souvent accompagnés d'une flûte, l'une imitant l'autre.
      • Soprano lyrique colorature: voix aussi agile, pure, et éclatante que le soprano léger, mais chaleureuse et plus ample et aux registre plus homogénes, et s'étendant du do central au contre-fa (do3 - fa5).
      • Soprano dramatique colorature: voix très agile, chaleureuse et riche, aisée autant dans le grave que le suraigu, pouvant passer incessament de l'un à l'autre sans la moindre difficulté, dotée d'une puissance soit de soprano lirico-spinto, soit de soprano dramatique, s'étendant du si grave au contre-fa (si2 - fa5).
    • Soprani lyriques:
    • Il est à noter que les voix lyriques (que ce soit des soprani ou des barytons) sont très aptes au legato.

      • Soprano lyrique léger: voix agile (mais pas autant que les soprani coloratures), très limpide, brillante, et chaude, à l'ampleur limitée, se distinguant par une ligne de chant très pure, s'étendant du do central au contre-mi bémol (do3 -mib5).
      • Soprano lyrique: Il s'agit, de loin, de la typologie féminine la plus répandue, c'est une voix ample, pure et chaleureuse, ni suraigue, ni dramatique, s'étendant du do central au contre-ut (do3 - do5).
      • Grand soprano lyrique: voix possédant les caractéristiques du soprano lyrique, mais dont le timbre est plus large, ce qui lui permet de passer à travers des orchestres imposants et dont la tessiture s'étend du do central au contre-ut (do3 - do5).
      • Soprano lirico-spinto: voix chaleureuse, capable de puissants éclats dramatiques et de colorations, s'étendant du do central au contre-ut (do3 - do5).
    • Soprani dramatiques:
      • Soprano dramatique ou wagnérienne: voix passant facilement à travers les orchestres les plus étoffés, à la couleur chaude et métallique à la fois, s'étendant du si grave au contre-ut (si2 - do5).
      • Soprano Falcon : voix possédant les mêmes caractéristiques que la typologie précédente, mais ayant un grave de mezzo et un aigu peu facile, elle s'étend du sol grave au si aigu (sol2 - si4).
  • Mezzo-soprano, (également apellée Mezzo) :
    • Mezzo-soprano colorature: voix pure, chaleureuse, ronde, et très agile, possédant quasiment un aigu de soprano, mais ne pouvant s'y maintenir aussi longtemps que ce dernier, au risque de se faire mal, sa tessiture s'étend du la grave au si aigu ( la2 - si4 ).
    • Mezzo-soprano léger ou Dugazon (du nom de Madame Dugazon, célèbre interprète de la fin du XVIIIe siècle), voix pure, chaleureuse, ronde, et agile, s'étendant du la grave au la aigu (la2 - la4).
    • Mezzo-soprano lyrique: voix moyennement puissante dotée de couleurs chaudes dans le grave, souvent très étendue d'un côté à de l'autre du registre. Plus clair et agile que le dramatique, le mezzo lyrique garde une texture de voix riche, enveloppante et sombre sans lourdeur.
    • Mezzo-soprano dramatique ou Galli-Marié (du nom d'une autre célèbre cantatrice française de la fin du XIXe siècle, Célestine Galli-Marié) : voix chaude, enveloppante, puissante, sombre dans les grave et les médiums, éclatante dans les aigus, elle se rapproche du contralto dramatique, d'ailleurs cette typologie étant devenue très rare, elle est souvent remplacée par un mezzo-soprano dramatique. La tessiture du mezzo-soprano dramatique s'étend du sol grave au la aigu ( sol2 - la4) .
  • Contralto:
    • Contralto colorature: voix très agile, au timbre ample et sombre, chaleureux, et rond, et à l'aigu éclatant, sa tessiture s'étend du fa grave au sol aigu (fa2 - sol4). Ce type de voix étant aussi rare que le contralto dramatique, elle est la plupart du temps remplacée par un mezzo-soprano colorature.
    • Contralto dramatique: voix ample et sombre, au timbre chaud, rond et naturellement riche, au grave ténorisant et naturellement profond, sans grossissement artificiel. Sa tessiture s'étend du do grave au sol aigu (do2 - sol4). Le terme contralto s'applique aux voix féminines mais peut désigner, dans la musique baroque, une voix masculine. On précise alors alto masculin.
  • Ténor:
    • Haute-contre : voix très agile, d'une grande pureté, brillante, à l'aigu facile, mais à l'ampleur limitée, poitrinant dans le grave et le médium, faussant dans l'aigu, et s'étendant du do grave au contre-fa (do2 - fa4).
    • Ténor léger : mêmes caractéristiques que la typologie précédente, mais ne chante pas en voix de fausset, s'étend du do grave au contre-ut (do2 - do4).
    • Ténor lyrique léger : mêmes caractéristiques que la typologie précédente, sauf la puissance qui est plus intense, mais plus limitée que celle du ténor lyrique s'étend du do grave au contre-ut (do2 - do4).
    • Ténor lyrique : voix ample, chaude, pure, riche et pleine, s'étendant du do grave au contre-ut (do2 - do4).
    • Ténor lirico-spinto : mêmes caractéristiques que la typologie précédente, mais timbre plus large, tessiture s'étendant du do grave au contre-ut (do2 - do4).
    • Ténor dramatique : mêmes caractéristiques que la typologie précédente, mais timbre plus épais, ce qui lui permet de passer facilement à travers des orchestres très étoffés.
    • Heldentenor, fort ténor, ou ténor wagnérien : voix chaude, êxtremement étoffée, et percutante (plus de 120 dB à 1 métre), au grave au médium sombre et barytonnant et à l'aigu éclatant, mais pas facile, sa tessiture s'étend du sol ou la grave au la aigu (sol/la1 - la3).
  • Basse : mi1 - 3 ; les barytons (la bémol1 - fa3) constituent la catégorie la plus aiguë, les basses nobles ont une voix extrêmement grave et étendue (do1 - mi3)

Les notes extrêmes dans l'aigu (au-dessus du do4 pour les hommes, et au-dessus du do5 pour les femmes ou les enfants) sont également appelées « contre-xxx ». Exemple : le contre-ut du ténor correspond au do4, le contre-mi de la soprano au mi5. Cette classification est assez stricte mais il est certain que ces registres peuvent varier d'un individu à l'autre. Berlioz, dans son Traité de l'orchestration, signale qu'il existe en pratique d'autres tessitures de voix, intermédiaires aux voix graves et aiguës. Pour les hommes, ces voix sont communément appelées voix de baryton. Pour les femmes, ce sont les mezzo-sopranos.

On peut donc classifier les tessitures comme suit :

  • Voix de femmes et d'enfants :
  • Soprano
    Mezzo-soprano
    Alto
  • Voix d'hommes :
  • Ténor
    Baryton
    Basse

Certaines exceptions peuvent se rajouter à ces classifications, comme les voix de haute contre, voix d'homme exceptionnellement aiguës. Certaines femmes possèdent des voix très graves, appelées femme ténor. On en trouve plus en Europe de l'Est et elles sont très employées dans la musique chorale de Bulgarie.

Enfin, certaines voix virtuoses peuvent atteindre des notes extrêmement aiguës comme les sopranos légers ou sopranos coloratura, celles pour qui fut écrit l'air de la Reine de la Nuit dans La Flûte enchantée de Mozart, ou encore des notes très graves — ces voix sont alors appelées basses nobles ou basses profondes ; on en trouve parfois chez les Russes. Certaines voix d'hommes sont exceptionnellement graves.

Technique

La technique du chant est fort complexe et demande beaucoup de pratique pour pouvoir être bien maîtrisée. Contrairement aux idées reçues, lorsque l'on chante, ce ne sont pas seulement les cordes vocales qui se mettent en action, mais véritablement tout le corps.

En effet, les poumons sont la partie essentielle de l'instrument. Ce sont eux qui fournissent l'air permettant de mettre en vibration les cordes vocales. Le diaphragme (le muscle des poumons) commande l'inspiration. Quand il est en position basse, il cesse son action. L'expiration de l'air se fait alors par les muscles abdominaux, transverses et obliques appuyés sur le grand-droit, eux-mêmes en rapport direct avec les viscères (foie, estomac, intestin…).

C'est le larynx qui renferme les cordes vocales, qui se tendent ou se détendent sous l'action complexe de plusieurs muscles. Pour permettre au chanteur d'émettre des sons de différentes hauteurs, le larynx se tend de façon plus ou moins accentuée. Quand il monte ou descend dans la trachée, il modifie la dimension de la caisse de résonance et modifie en conséquence le timbre, mais pas la hauteur du son.

On distingue quatre façons d'émettre des sons vocaux, en rapport aux différents modes de fonctionnement du larynx, dits mécanismes (B. Roubeau) :

  • Le mécanisme 0 dit Fry ou strowbass
  • Le mécanisme I dit voix de poitrine, le larynx est parfaitement descendu dans la gorge, les sons sont timbrés. Exemple, la basse solo au début du tuba mirum du Requiem de Mozart.
  • Le mécanisme II dit voix de tête, le larynx est monté dans la gorge, les sons sont minces et légers. Exemple l'air de l’Arithmétique dans L'Enfant et les Sortilèges de Ravel « quatre et quatre dix-huit, onze et onze vingt-cinq… ».
  • Le mécanisme III dit « voix de sifflet ».
  • La voix mixte n'est pas un mode de mécanisme du larynx mais une façon d'adapter les résonateurs.

Pour s'exercer le chanteur pratique ce que l'on appelle les vocalises, exercices très variés selon que le chanteur désire travailler le registre aigu ou grave de sa voix.

  • La voix gutturale étant une voix traversant les cordes vocales tout en créant une voix rauque et parfois allant jusqu'à reproduire une voix presque animale. Normalement, si cela est bien produit, aucun dommage de corde vocale n'est possible car aucun problème de perte de voix.
Voix
Voix féminines
Classification moderne Soprano · Mezzo-soprano · Contralto
Classification baroque Dessus · Bas-dessus
Voix masculines
Classification moderne Ténor · Baryton · Basse
Classification baroque Haute-contre · Taille · Basse-taille
Classification des Contreténors Sopraniste · Alto
Hors classification Castrats


Chef de chœur

Dans la musique classique, un chef de chœur, ou cantor, est un musicien chargé de préparer et de coordonner le chant des différents pupitres d'un chœur ou d'une chorale, en vue d'exécuter une œuvre musicale. Il peut être assisté dans son travail par des chefs de pupitre.
  • Lorsque l'œuvre doit être interprétée a cappella, ou accompagnée d'un petit nombre d'instruments réunis pour l'occasion, la direction musicale est normalement assurée par le chef de chœur.
  • Lorsque l'œuvre doit être interprétée avec un orchestre, la direction musicale de l'ensemble ainsi formé, est généralement réalisée par le chef d'orchestre.

Parmi les chefs de chœur célèbres ou bien exerçant ou ayant exercé un rôle important dans la musique vocale, citons Patrick Marie Aubert, Norbert Balatsch, Frieder Bernius, Didier Bouture, Philippe Caillard, Stéphane Caillat,Michel Corboz, Marcel Couraud, Marcus Creed, Laurence Equilbey, Eric Ericson, John Eliot Gardiner, Yvonne Gouverné, Jacques Grimbert,Philippe Herreweghe, Geoffroy Jourdain, Patrick Marco, Arthur Oldham, Michel Piquemal, François Polgar, Toni Ramon, Karl Richter, Denis Rouger,John Rutter, Gerhardt Schmidt Gaden, Robert Shaw, Joël Suhubiette, Michel Tranchant, Sofi Jeannin. Plusieurs parmi eux sont aussi chefs d'orchestre, même s'ils se sont longtemps spécialisés dans la musique avec chœur.

Choriste

Dans la musique occidentale, un choriste est un musicien qui, dans un chœur ou une chorale, interprète collectivement une partie musicale au sein d'un pupitre — contrairement au chanteur soliste, qui, comme son nom l'indique, réalise seul sa partie.

  • Selon le pupitre auquel il appartient, le choriste sera associé à l'un des emplois vocaux traditionnels : soprano, mezzo-soprano, alto, ténor, baryton ou basse.
  • Les connaissances musicales de base — principalement le solfège et la technique vocale —, même si elles sont très appréciées dans une chorale, ne sont pas indispensables dans le chant choral non professionnel. C'est ainsi que, contrairement à ce qui se passe dans le domaine de la musique instrumentale où les connaissances techniques sont difficilement contournables, toute personne chantant juste peut facilement s'intégrer dans une chorale. Devenir choriste est donc un moyen, pour les amateurs n'ayant pas fait d'études musicales, de participer à la réalisation d'œuvres, dont certaines peuvent être de grande envergure.
  • Dans la musique populaire — jazz, rock, musique de variétés — le terme choriste désigne un chanteur qui accompagne le chanteur principal, que ce soit sur un album studio ou en concert. Le mot choriste doit dans ce cas s'interpréter comme la traduction de l'anglais backup (ou backing) vocalist.

Soprano

Dans la musique occidentale, au sein de la classique, le terme soprano désigne avant tout le pupitre dont l'ambitus se situe "au-dessus" (de celui des altos, ténors et basses).

Dans le domaine vocal, il désigne la voix de femme ou d'enfant, soliste ou pupitre. On trouve toutefois également des sopranos masculins : les castrats des périodes baroque et classique ou les garçons avant leur puberté. Les hommes chantant en voix de fausset sont habituellement appelés contreténors ou sopranistes, lorsque leur ambitus se rapproche (cas exceptionnels) de celui du soprano.

On désigne ainsi le soprano comme tout instrument dont l'ambitus se situe au-dessus de tous ceux de sa famille.

Exemple, le saxophone soprano se trouve au-dessus du saxophone alto (le plus connu).

Le développement en puissance et longueur de voix à conduit à l'étude des voix, que l'on nomme aujourd'hui typologie vocale. Celle-ci décrit plusieurs types de sopranos, des plus puissants (soprano dramatique), aux plus aigus (soprano léger).

Tessiture

Dans une partie de chœur, de chorale ou d'ensemble vocal, son étendue va de si2 à do5 (contre-ut), ce qui représente deux octaves. Cette voix y est souvent chargée de chanter la mélodie. S'il s'agit d'un soprano soliste, on parlera alors de sa typologie vocale (ci-dessous)

Dans un édifice polyphonique, si aucune source vocale ou instrumentale particulière n'est mentionnée, le soprano désigne simplement la partie supérieure, située au-dessus de l'alto. Elle n'est donc pas attachée à la tessiture de la voix mais bien à celle de sa famille : du point de vue des tessitures, il n'existe pas de relation stricte entre celle d'un instrument « soprano » et celle de la « voix de soprano » : par exemple, la flûte à bec soprano, « sonne » une octave plus haut que la voix de soprano.

Puissance

En musique classique, la voix est travaillée afin d'émettre une puissance maximale d'au moins 80 dB à un mètre (ce qui correspond alors à une voix dite de salon, ou de concert).

En typologie vocale, on utilise les acceptions modernes : lyrique, lirico-spinto, dramatique, afin de qualifier la puissance de la voix (graduellement dans l'ordre).

Attention tout de même, car si l'on parle de soprano léger, on indique à la fois une voix de faible intensité et d'une étendue vocale plus aiguë.

Placement de la voix

Conforme à l'esthétique classique, la voix de soprano s'est construite sur une esthétique d'homogénéité du timbre (pas de sensation de brisure du grave à l'aigu), et a développé sa puissance sur des techniques de plus en plus exigeantes (taille des scènes). La spécificité de la voix de soprano tient à ce qu'elle travaille souvent ses graves afin de ne pas utiliser sa voix de poitrine, ou le plus légèrement possible.

Alto (voix)

Dans la musique classique, un alto (pluriel : altos ou alti) désigne un type d’emploi dans un chœur, dont l'ambitus correspond à peu de chose près, à la tessiture de la voix de contralto. Cependant, tous les choristes appartenant au pupitre des altos n'ont pas nécessairement une « véritable voix de contralto ». Ce sont bien souvent des mezzo-soprano aux graves aisés, dont la couleur est plus claire que celle d'une contralto.

Si les altos sont fréquemment des choristes de sexe féminin, on peut avoir affaire à des altos masculins dans les deux hypothèses suivantes :

  1. Dans une chorale d'enfants, le pupitre des altos est naturellement composé de garçons possédant les voix les plus graves.
  2. Dans plusieurs ensembles vocaux, notamment ceux interprétant le répertoire de la musique baroque, le pupitre des altos réunit très couramment des hommes utilisant la technique de la voix de fausset — appelés également : contreténors. La présence d'hommes chez les altos apporte parfois une puissance et une brillance supplémentaires à l'ensemble du pupitre, car les hommes chantent dans l'aigu de leur tessiture, alors que les femmes utilisent plutôt leur tessiture grave.

Ténor

Dans la musique occidentale, le terme ténor (du latin tenere = tenir) désigne une tessiture instrumentale ou vocale entre l'alto et la basse. Dans la musique vocale (baroque excepté), elle correspond à la voix masculine la plus aiguë.

Au sens figuré, et en référence aux ténors solistes qui, au XIXe siècle, ont acquis la célébrité dans le domaine lyrique, le mot « ténor » désigne habituellement un homme reconnu pour son talent dans l'activité qu'il exerce.

Exemples : un « ténor du barreau », pour désigner un avocat réputé ; un « ténor de la politique », pour désigner un homme politique célèbre ; etc.

Musique vocale

Au Moyen Âge, le mot ténor a eu diverses significations. Les premières polyphonies médiévales sont presque exclusivement vocales. Cette origine explique que dans un chœur, le mot ténor désigne avant tout un pupitre, dont l'ambitus se situe entre celui des altos et celui des basses. Par extension, le terme désigne également les membres de ce pupitre, et ce, quelle que soit leur véritable typologie vocale.

Lorsque l'écriture musicale deviendra harmonique à partir du XIVe siècle, le terme finit par désigner une voix masculine généralement aiguë, chargée de la mélodie principale — souvent rythmée en valeurs longues — par opposition aux autres voix, supérieures ou inférieures — comprenant des figures rythmiques plus riches et plus variées —, dont la fonction était d'assurer le contrepoint à la partie de ténor.

Dans les conservatoires et les écoles de musique, les devoirs d'harmonie sont encore de nos jours rédigés pour un quatuor comprenant soprano, alto, ténor et basse.

Typologie vocale

Enrico Caruso, un des plus grands ténors

Dans la musique classique, le ténor est le type de voix masculine dont la tessiture est la plus aiguë.

Il va de soi que les voix de jeunes garçons, de castrats et de contreténors sont plus aiguës que la voix de ténor, mais celles-ci sont classées à part parce que leur technique vocale est totalement différente.

Le terme « ténor » est utilisé à la fin du XVIIIe siècle, succédant aux appellations de « taille » et de « haute-contre ».

Il existe plusieurs catégories de ténors qui diffèrent par le caractère des personnages qu'ils interprètent, la vaillance de la voix et la richesse du timbre, la constante étant la tessiture, qui s'étend le plus souvent du do2 au si 3.

Si jusqu'au milieu du XIXe siècle, les aigus étaient émis en « voix de fausset » (falsetto en italien) ou « voix de tête » dans le style baroque, la « voix de poitrine » - plus puissante mais moins étendue - s'est peu à peu imposée à partir des années 1840 sous l'impulsion du ténor français Gilbert Duprez . Cette évolution explique par exemple que, dans l'opéra italien, les œuvres belcantistes (Bellini, Rossini) ont généralement des tessitures élevées mais des instrumentations légères alors que les rôles véristes (Puccini) sont moins aigus mais dotés d'orchestrations plus fournies.

Baryton (voix)

Dans la musique occidentale, un baryton est un chanteur dont la voix possède une tessiture moyenne, entre les ténors et les basses. Le terme — dérivé du grec barytonos : dont la voix a un ton grave — est souvent employé pour désigner une voix de soliste, mais peut également être employé pour une voix au sein d'un pupitre.

Le baryton, voix de soliste

Lorsque le mot baryton désigne une voix de soliste, il désigne le type de voix masculine dont la tessiture est à mi-chemin entre celles du ténor et de la basse.

Le terme n'est apparu qu'à la fin du XVIIIe siècle pour qualifier une catégorie vocale. Antérieurement, ce type de voix était appelé concordant ou baisse-taille.

Il existe plusieurs catégories de barytons qui diffèrent par le caractère des personnages qu'ils interprètent, la vaillance de la voix et la richesse du timbre, la constante restant la tessiture, qui s'étend le plus souvent du sol1 au sol3.

Basse (voix)

Dans la musique occidentale, une basse est un chanteur à la voix grave, chargé à l'origine d'exécuter la partie « basse » d'un chant polyphonique.

Pupitre dans un chœur

Dans un chœur (ou une chorale), le mot basse désigne avant tout un pupitre, dont l'ambitus se situe au-dessous de celui des ténors. Par extension, le terme désigne également les membres de ce pupitre, et ce, quelle que soit leur véritable typologie vocale.

Typologie vocale

En ce qui concerne les solistes, une basse est le type de voix masculine dont la tessiture est la plus grave.

  • Il existe plusieurs catégories de basses qui diffèrent par le caractère des personnages qu'ils interprètent, la vaillance de la voix et la richesse du timbre, la constante restant souvent la tessiture, qui s'étend le plus souvent du mi1 au mi3.

(Source: wikipedia.org - copyright les auteurs - article sous GFDL)

(26/01/2010 22:50)

Poix de Picardie du 24 au 29 - par saxbar le 21/07/2009 13:45 

L'association Tierce Picarde organise le Stage Musical d'Eté.

Ce stage est ouvert à tout public musicien, du lundi 24 août 9h00 au samedi 29 août 17h00.

Pour tous renseignements, veuillez contacter Sylvain Winckels au 06 83 12 94 39.

Poix de Picardie du 24 au 29 - par saxbar le 21/07/2009 13:45 

L'association Tierce Picarde organise le Stage Musical d'Eté.

Ce stage est ouvert à tout public musicien, du lundi 24 août 9h00 au samedi 29 août 17h00.

Pour tous renseignements, veuillez contacter Sylvain Winckels au 06 83 12 94 39.

(21/07/2009 13:45)

Sainte Cécile - par Lud_Bienaim le 11/06/2009 15:18 

Mais connaissons-nous vraiment l'histoire de sainte Cécile ?

"La légende de sainte Cécile"

Pendant déjà plus de mille ans, Cécile a été l'un des martyrs des débuts de l'Eglise les plus vénérés. Son nom, le fait qu'elle fonda une église et qu'elle fut enterrée dans une crypte des catacombes de St Callixte, le contexte tout comme l'existence d'un Valérien et d'un Tubercius est tout ce qui est historiquement vérifiable a son sujet. Toutefois, il est certain que cette vie de saint est basée sur quelques faits réels.

L'histoire de sainte Cécile, qui n'est pas dénuée de beauté et de mérite, est construite en partie de légendes. La romance de Cécile et Valérien est connue depuis la légendaire passion de Cécile écrite en 535. A cette époque, beaucoup de fondateurs d'église et martyrs ont été canonisés. La première mention de Cécile dans le canon de la messe date de 496.

 

Sainte Cécile naquit dans la noble famille pratiquante de Rome des Coecilia dont sont issus beaucoup de sénateurs. Elle possédait tous les dons de grâce, de beauté et d'innocence qu'une jeune fille pouvait avoir. Riche et cultivée, elle était fervente des arts et avait un talent tout particulier pour la musique. Très jeune, elle voua sa vie à Dieu et fit vœu de virginité.

Contre son gré, son père la maria à un jeune païen nommé Valérien. Le jour des noces arriva et, pendant que tout le monde chantait et dansait, Cécile s'était retirée pour invoquer la protection du Ciel dans cette situation difficile, tout en chantant dans son cœur et en récitant des psaumes. Cette situation est à l'origine de la vénération en temps que patronne de la musique. Valérien, homme remarquable, était connu pour être de grande compréhension.

Au soir du mariage lorsque les jeunes époux se retrouvèrent dans leur chambre, Cécile dit à son mari :
- Je vais te conter un secret qu'il faut jurer de ne divulguer à personne. Je suis accompagnée d'un ange qui veille sur moi. Si tu me touches dans le cadre du mariage, il se mettra en colère et tu souffriras. Si tu respectes ma décision, il t'aimera comme il m'aime.

Valérien répliqua :
- Montre moi cet ange.

Elle lui dit :
- Si tu crois en Dieu, et que tu deviens baptisé, tu le verras. Valérien accepta Cécile comme épouse et promit de respecter son vœu sans revendiquer les droits issus du mariage.

Il restait très impressionné par la piété et l'état de grâce de sa femme. Avec l'aide du pape St Urbain, Cécile réussit à convertir son mari au christianisme et à le faire baptiser.

En retournant vers son épouse, il la trouva en prière avec un ange aux ailes de feu à côté d'elle. L'ange couronna Cécile de roses et Valérien de lilas et leur dit alors :
- Recevez ces couronnes, elles sont un signe du Ciel. Jamais elles ne sécheront ni ne perdront leurs parfums. Quant à toi Valérien, demande moi ce que tu veux. Il souhaita que son frère Tiburcius, qui lui était très cher, l'accompagne dans sa foi. Son vœu fut accepté. Lorsque Tiburcius entra dans la maison, le parfum des fleurs invisibles à ses yeux le saisirent et il se laissa convaincre par Cécile et Valérien de renoncer à ses faux dieux. Il se convertit et fut baptisé par St Urbain.

Les deux jeunes époux vécurent dans la chasteté et se dévouèrent aux bonnes oeuvres. Cécile chantait les louanges de Dieu avec assiduité et y joignait souvent un instrument de musique.

Mais les persécutions cruelles des chrétiens, perpétrées par l'empereur Marc-Aurèle auront raison d'eux. A cause de leur ardeur à ensevelir les corps des martyrs chrétiens dans les catacombes à l'extérieur de la ville, ils furent arrêtés. Le préfet Almachius les incita à renoncer à leur foi ce qu'ils refusèrent. Alors afin qu'ils ne puissent pas prendre de dispositions pour faire don de leur bien, ils furent condamnés à être décapités après flagellation. Maximus, l'officier chargé de rendre la sentence, après avoir vu une apparition de martyrs, se convertit soudainement à la religion chrétienne et subit le même sort. Les trois hommes furent exécutés aux alentours de Rome.

Bravant le danger, Cécile les ensevelit dans les catacombes de St Praetextatus sur la Via Appia et décida d'utiliser à l'avenir sa maison pour prêcher la foi. Avec une éloquence sans pareille, Cécile convertit de plus en plus de gens. Un jour, lorsque le pape Urbain lui rendit visite à domicile, il baptisa plus de 400 personnes.

Peu de temps après Valérien , elle fut arrêtée et amenée devant le préfet pour avoir enterré les corps de son mari et de Tiburcius. Elle n'eut pas d'autres choix que la vénération des dieux païens ou la mort. Après une glorieuse profession de foi, elle fut condamnée à mort.

Mais exécuter une fille d'une telle noblesse au service des pauvres n'était pas chose aisée même au temps des empereurs cruels. Rejetant une exécution publique elle fut condamnée à être enfermée dans la salle de bain (sudatorium) de sa propre maison à Trastevere et à suffoquer par la vapeur. Le foyer fut chargé à sept reprises de sa charge normale. La chaleur et la vapeur n'eurent pas raison d'elle. Lorsqu'elle tomba inconsciente, au bout d¹un jour et une nuit le préfet en colère ordonna de la décapiter.

 

A la vue de la sainte, le soldat envoyé perdit courage et tremblant frappa à trois reprises, mais en vain. La loi romaine interdisant le quatrième coup, elle fut abandonnée gisant dans son sang. Aussitôt les chrétiens se ruèrent dans la maison et essuyèrent les blessures avec les habits de lin, sans la bouger du sol. Cécile survécut trois jours pendant lesquels elle n'avait de cesse à prêcher sa foi et d'encourager les pauvres. Lorsque St Urbain arriva, elle fit don de sa maison pour y construire une église et légua ses biens aux pauvres. Alors tournant sa face contre terre, Cécile mourut le 22 novembre de l'an 230.

 

Elle fut inhumée dans la position exacte où elle expira, avec les doigts étendus, dans les catacombes de Saint Callixte à côté de la crypte des papes avec, à ses pieds, les vêtements ayant essuyé ses plaies. Les catacombes de Saint Callixte se trouvent parmi les plus grandes de Rome. Cet ensemble cimetiéral construit au milieu du second siècle occupant 15 hectares de terrain se compose de 20 km de galeries à plusieurs niveaux à 20 mètres sous terre.

En 817, le pape Pascal 1er entrepris de déplacer des milliers de dépouilles hors des catacombes tombant en ruine, vers des lieux plus sûrs et à l'abri des envahisseurs. Mais les reliques de Cécile restaient introuvables. Un matin de l'an 822, tandis qu'il célébrait à Rome, Cécile apparut au Pape Pascal 1er lui révélant l'emplacement de la sépulture. Celui-ci fut découvert le même jour dans les catacombes de Saint Callixte. Dans le cercueil de cyprès se trouvait Cécile habillée d'une robe de tissu or et des vêtements de lin imbibés de sang à ses pieds. On mit à jour également la tombe de Valérien, Tiburcius et Maximus. Le pape fit transférer Cécile sous l'autel principal de l'église de Trastevere qui sera appelée plus tard : Titulus Sanctae Caeciliae : « Eglise fondée par une femme appelée Cécile ». Replacée dans la position découverte, le pontife déposa le cercueil dans un sarcophage de marbre. Valérien et ses amis furent placés à un autre endroit de la chapelle.

Sous le règne du pape Clément VIII en 1599, lors des travaux de rénovation de l'église Ste Cécile et de la construction de son grand autel, le cardinal Paul Emilius Sfondrati ouvrit la tombe et trouva le sarcophage de marbre blanc contenant le corps de Cécile intact.

Après plus de 800 ans, elle était miraculeusement et admirablement bien conservée. Couchée sur le côté droit face contre terre, comme dans un profond sommeil, sa nuque portant encore les traces des coups. Le vert et or de sa robe luxueuse n'avaient pas été altérés par le temps. Il n'existe aucun autre fait semblable dans l'histoire de l'Eglise : la préservation d'un corps dans la position du décès et immortalisé par le marbre. A l'ouverture de sa tombe, des artistes furent autorisés à peindre des tableaux et des images. Des milliers de gens eurent le privilège de la voir dans son cercueil et durant 4 à 5 semaines, elle fut exposée à la vénération. Puis le corps se décomposa rapidement au contact de l'air.

 

Actuellement Cécile et Valérien sont à nouveau réunis pour l'éternité. Leurs reliques ainsi que celle de St Urbain se trouvent dans une voûte somptueuse sous le grand autel de l'église sainte Cécile de Trastevere qui lui a été dédiée par Sfondrati. La cérémonie de fermeture de la tombe avec les reliques dans un cercueil d'argent eut lieu en présence du pape lui-même et de 42 cardinaux.

 

Sous cet autel se trouve une magnifique statue de marbre sculptée en 1601 par Stefano Maderno et représentant fidèlement la martyr baignant dans son sang comme elle tomba après les coups et telle que on la trouva lors de l'ouverture de sa tombe en 1599. Dans cette oeuvre, Maderno, tombé amoureux d'elle, a pu exprimer toute la grâce de Cécile travaillant le marbre dans une « représentation lumineuse et chaude ». Une réplique de cette statue occupe la place originale de la sainte dans les catacombes de Callixte où la crypte de sainte Cécile est entièrement décorée de fresques et de mosaïques (début du IX siècle). Sur le mur, près de la réplique de la statue, se trouve une image antique de sainte Cécile dans une attitude de prière.

 

 

Jusqu'au moyen-âge, le patron des musiciens était le pape Saint Grégory, mais quand l'académie de musique de Rome fut créée en 1584, elle fut placée sous la protection de sainte Cécile. Ainsi s'établit sa vénération devenue universelle, comme patronne des musiciens. L'association de sainte Cécile avec la musique date de la fin du Vème siècle et est due aux pèlerins venus voir ses reliques. Elle devient alors le sujet de bon nombre de représentations (peinture, fresques, mosaïques) et est à la source de prières, de chants qui ont contribué à sa popularité. Dryden a écrit « Une chanson pour la fête de sainte Cécile » et le poète Alexander Pope composa « Ode à la musique pour la fête de sainte Cécile ».

 

Depuis le XVème siècle, l'emblème de sainte Cécile est devenu l'orgue. Sur des représentations imagées, elle y est figurée avec un orgue, une harpe ou un autre instrument de musique. Auparavant elle était couronnée de roses, portant une palme ou occupée à convertir son mari Saint Valérien, etc... Les plus anciennes images de Cécile sans instruments de musique ont été trouvées au VIème siècle sur des fresques romaines dans les catacombes de Saint Callixte. Après qu'elle fut peinte par Raphaël en organiste, son image est devenue un sujet favori pour les vitraux.

Sainte Cécile patronne de la musique, des musiciens, des compositeurs des luthiers des chanteurs et des poètes, est fêtée le 22 novembre.

Sainte Cécile - par Lud_Bienaim le 11/06/2009 15:18 

Mais connaissons-nous vraiment l'histoire de sainte Cécile ?

"La légende de sainte Cécile"

Pendant déjà plus de mille ans, Cécile a été l'un des martyrs des débuts de l'Eglise les plus vénérés. Son nom, le fait qu'elle fonda une église et qu'elle fut enterrée dans une crypte des catacombes de St Callixte, le contexte tout comme l'existence d'un Valérien et d'un Tubercius est tout ce qui est historiquement vérifiable a son sujet. Toutefois, il est certain que cette vie de saint est basée sur quelques faits réels.

L'histoire de sainte Cécile, qui n'est pas dénuée de beauté et de mérite, est construite en partie de légendes. La romance de Cécile et Valérien est connue depuis la légendaire passion de Cécile écrite en 535. A cette époque, beaucoup de fondateurs d'église et martyrs ont été canonisés. La première mention de Cécile dans le canon de la messe date de 496.

 

Sainte Cécile naquit dans la noble famille pratiquante de Rome des Coecilia dont sont issus beaucoup de sénateurs. Elle possédait tous les dons de grâce, de beauté et d'innocence qu'une jeune fille pouvait avoir. Riche et cultivée, elle était fervente des arts et avait un talent tout particulier pour la musique. Très jeune, elle voua sa vie à Dieu et fit vœu de virginité.

Contre son gré, son père la maria à un jeune païen nommé Valérien. Le jour des noces arriva et, pendant que tout le monde chantait et dansait, Cécile s'était retirée pour invoquer la protection du Ciel dans cette situation difficile, tout en chantant dans son cœur et en récitant des psaumes. Cette situation est à l'origine de la vénération en temps que patronne de la musique. Valérien, homme remarquable, était connu pour être de grande compréhension.

Au soir du mariage lorsque les jeunes époux se retrouvèrent dans leur chambre, Cécile dit à son mari :
- Je vais te conter un secret qu'il faut jurer de ne divulguer à personne. Je suis accompagnée d'un ange qui veille sur moi. Si tu me touches dans le cadre du mariage, il se mettra en colère et tu souffriras. Si tu respectes ma décision, il t'aimera comme il m'aime.

Valérien répliqua :
- Montre moi cet ange.

Elle lui dit :
- Si tu crois en Dieu, et que tu deviens baptisé, tu le verras. Valérien accepta Cécile comme épouse et promit de respecter son vœu sans revendiquer les droits issus du mariage.

Il restait très impressionné par la piété et l'état de grâce de sa femme. Avec l'aide du pape St Urbain, Cécile réussit à convertir son mari au christianisme et à le faire baptiser.

En retournant vers son épouse, il la trouva en prière avec un ange aux ailes de feu à côté d'elle. L'ange couronna Cécile de roses et Valérien de lilas et leur dit alors :
- Recevez ces couronnes, elles sont un signe du Ciel. Jamais elles ne sécheront ni ne perdront leurs parfums. Quant à toi Valérien, demande moi ce que tu veux. Il souhaita que son frère Tiburcius, qui lui était très cher, l'accompagne dans sa foi. Son vœu fut accepté. Lorsque Tiburcius entra dans la maison, le parfum des fleurs invisibles à ses yeux le saisirent et il se laissa convaincre par Cécile et Valérien de renoncer à ses faux dieux. Il se convertit et fut baptisé par St Urbain.

Les deux jeunes époux vécurent dans la chasteté et se dévouèrent aux bonnes oeuvres. Cécile chantait les louanges de Dieu avec assiduité et y joignait souvent un instrument de musique.

Mais les persécutions cruelles des chrétiens, perpétrées par l'empereur Marc-Aurèle auront raison d'eux. A cause de leur ardeur à ensevelir les corps des martyrs chrétiens dans les catacombes à l'extérieur de la ville, ils furent arrêtés. Le préfet Almachius les incita à renoncer à leur foi ce qu'ils refusèrent. Alors afin qu'ils ne puissent pas prendre de dispositions pour faire don de leur bien, ils furent condamnés à être décapités après flagellation. Maximus, l'officier chargé de rendre la sentence, après avoir vu une apparition de martyrs, se convertit soudainement à la religion chrétienne et subit le même sort. Les trois hommes furent exécutés aux alentours de Rome.

Bravant le danger, Cécile les ensevelit dans les catacombes de St Praetextatus sur la Via Appia et décida d'utiliser à l'avenir sa maison pour prêcher la foi. Avec une éloquence sans pareille, Cécile convertit de plus en plus de gens. Un jour, lorsque le pape Urbain lui rendit visite à domicile, il baptisa plus de 400 personnes.

Peu de temps après Valérien , elle fut arrêtée et amenée devant le préfet pour avoir enterré les corps de son mari et de Tiburcius. Elle n'eut pas d'autres choix que la vénération des dieux païens ou la mort. Après une glorieuse profession de foi, elle fut condamnée à mort.

Mais exécuter une fille d'une telle noblesse au service des pauvres n'était pas chose aisée même au temps des empereurs cruels. Rejetant une exécution publique elle fut condamnée à être enfermée dans la salle de bain (sudatorium) de sa propre maison à Trastevere et à suffoquer par la vapeur. Le foyer fut chargé à sept reprises de sa charge normale. La chaleur et la vapeur n'eurent pas raison d'elle. Lorsqu'elle tomba inconsciente, au bout d¹un jour et une nuit le préfet en colère ordonna de la décapiter.

 

A la vue de la sainte, le soldat envoyé perdit courage et tremblant frappa à trois reprises, mais en vain. La loi romaine interdisant le quatrième coup, elle fut abandonnée gisant dans son sang. Aussitôt les chrétiens se ruèrent dans la maison et essuyèrent les blessures avec les habits de lin, sans la bouger du sol. Cécile survécut trois jours pendant lesquels elle n'avait de cesse à prêcher sa foi et d'encourager les pauvres. Lorsque St Urbain arriva, elle fit don de sa maison pour y construire une église et légua ses biens aux pauvres. Alors tournant sa face contre terre, Cécile mourut le 22 novembre de l'an 230.

 

Elle fut inhumée dans la position exacte où elle expira, avec les doigts étendus, dans les catacombes de Saint Callixte à côté de la crypte des papes avec, à ses pieds, les vêtements ayant essuyé ses plaies. Les catacombes de Saint Callixte se trouvent parmi les plus grandes de Rome. Cet ensemble cimetiéral construit au milieu du second siècle occupant 15 hectares de terrain se compose de 20 km de galeries à plusieurs niveaux à 20 mètres sous terre.

En 817, le pape Pascal 1er entrepris de déplacer des milliers de dépouilles hors des catacombes tombant en ruine, vers des lieux plus sûrs et à l'abri des envahisseurs. Mais les reliques de Cécile restaient introuvables. Un matin de l'an 822, tandis qu'il célébrait à Rome, Cécile apparut au Pape Pascal 1er lui révélant l'emplacement de la sépulture. Celui-ci fut découvert le même jour dans les catacombes de Saint Callixte. Dans le cercueil de cyprès se trouvait Cécile habillée d'une robe de tissu or et des vêtements de lin imbibés de sang à ses pieds. On mit à jour également la tombe de Valérien, Tiburcius et Maximus. Le pape fit transférer Cécile sous l'autel principal de l'église de Trastevere qui sera appelée plus tard : Titulus Sanctae Caeciliae : « Eglise fondée par une femme appelée Cécile ». Replacée dans la position découverte, le pontife déposa le cercueil dans un sarcophage de marbre. Valérien et ses amis furent placés à un autre endroit de la chapelle.

Sous le règne du pape Clément VIII en 1599, lors des travaux de rénovation de l'église Ste Cécile et de la construction de son grand autel, le cardinal Paul Emilius Sfondrati ouvrit la tombe et trouva le sarcophage de marbre blanc contenant le corps de Cécile intact.

Après plus de 800 ans, elle était miraculeusement et admirablement bien conservée. Couchée sur le côté droit face contre terre, comme dans un profond sommeil, sa nuque portant encore les traces des coups. Le vert et or de sa robe luxueuse n'avaient pas été altérés par le temps. Il n'existe aucun autre fait semblable dans l'histoire de l'Eglise : la préservation d'un corps dans la position du décès et immortalisé par le marbre. A l'ouverture de sa tombe, des artistes furent autorisés à peindre des tableaux et des images. Des milliers de gens eurent le privilège de la voir dans son cercueil et durant 4 à 5 semaines, elle fut exposée à la vénération. Puis le corps se décomposa rapidement au contact de l'air.

 

Actuellement Cécile et Valérien sont à nouveau réunis pour l'éternité. Leurs reliques ainsi que celle de St Urbain se trouvent dans une voûte somptueuse sous le grand autel de l'église sainte Cécile de Trastevere qui lui a été dédiée par Sfondrati. La cérémonie de fermeture de la tombe avec les reliques dans un cercueil d'argent eut lieu en présence du pape lui-même et de 42 cardinaux.

 

Sous cet autel se trouve une magnifique statue de marbre sculptée en 1601 par Stefano Maderno et représentant fidèlement la martyr baignant dans son sang comme elle tomba après les coups et telle que on la trouva lors de l'ouverture de sa tombe en 1599. Dans cette oeuvre, Maderno, tombé amoureux d'elle, a pu exprimer toute la grâce de Cécile travaillant le marbre dans une « représentation lumineuse et chaude ». Une réplique de cette statue occupe la place originale de la sainte dans les catacombes de Callixte où la crypte de sainte Cécile est entièrement décorée de fresques et de mosaïques (début du IX siècle). Sur le mur, près de la réplique de la statue, se trouve une image antique de sainte Cécile dans une attitude de prière.

 

 

Jusqu'au moyen-âge, le patron des musiciens était le pape Saint Grégory, mais quand l'académie de musique de Rome fut créée en 1584, elle fut placée sous la protection de sainte Cécile. Ainsi s'établit sa vénération devenue universelle, comme patronne des musiciens. L'association de sainte Cécile avec la musique date de la fin du Vème siècle et est due aux pèlerins venus voir ses reliques. Elle devient alors le sujet de bon nombre de représentations (peinture, fresques, mosaïques) et est à la source de prières, de chants qui ont contribué à sa popularité. Dryden a écrit « Une chanson pour la fête de sainte Cécile » et le poète Alexander Pope composa « Ode à la musique pour la fête de sainte Cécile ».

 

Depuis le XVème siècle, l'emblème de sainte Cécile est devenu l'orgue. Sur des représentations imagées, elle y est figurée avec un orgue, une harpe ou un autre instrument de musique. Auparavant elle était couronnée de roses, portant une palme ou occupée à convertir son mari Saint Valérien, etc... Les plus anciennes images de Cécile sans instruments de musique ont été trouvées au VIème siècle sur des fresques romaines dans les catacombes de Saint Callixte. Après qu'elle fut peinte par Raphaël en organiste, son image est devenue un sujet favori pour les vitraux.

Sainte Cécile patronne de la musique, des musiciens, des compositeurs des luthiers des chanteurs et des poètes, est fêtée le 22 novembre.

(11/06/2009 15:18)

20/01/2020 05:35