En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
Texte à méditer :  Dans le monde affairiste du show business, il n'est pas nécessaire d'être bon musicien pour bien connaître la musique.  Pierre Dac
Texte à méditer :  Je ne suis pas Musicien, mais j'aime la musique de passion; si un air me touche, s'il m'amuse, je l'écoute avec délice, je n'examine pas si la musique est Française ou Italienne; je crois même qu'il n'y en a qu'une.  Carlo Goldoni
Texte à méditer :  Que tu deviennes professeur, savant, ou musicien, aie le respect du «sens», mais ne t'imagine pas qu'il s'enseigne.  Hermann Hesse
Texte à méditer :  Pour faire un mauvais musicien, il faut au moins cinq ans d'études. Tandis que pour faire un mauvais comédien, il faut à peine dix minutes.  Coluche
Texte à méditer :  Le musicien est quelqu'un à qui l'on peut s'en remettre pour dispenser de l'apaisement à son prochain, mais il est aussi un rappel de ce qu'est l'excellence humaine.  Yehudi Menuhin
Texte à méditer :  Dans la hiérarchie artistique, les oiseaux sont les plus grands musiciens qui existent sur notre planète.  Olivier Messiaen
Texte à méditer :  La musique met l'âme en harmonie avec tout ce qui existe.  Oscar Wilde
Texte à méditer :  Le vase donne une forme au vide, et la musique au silence.  Georges Braque
Texte à méditer :  À quoi bon fréquenter Platon, quand un saxophone peut aussi bien nous faire entrevoir un autre monde ?  Emil Michel Cioran
Texte à méditer :  Sans la musique, la vie serait une erreur.  Friedrich Nietzsche
Texte à méditer :  On ne vend pas la musique. On la partage.  Leonard Bernstein
Texte à méditer :  Plus on s'y connaît en musique, moins on est capable d'en dire quelque chose de valable.  Patrick Süskind
Texte à méditer :  L'opéra est l'opéra, la symphonie est la symphonie, et je ne crois pas qu'il soit beau de faire danser l'orchestre.  Giuseppe Verdi
Texte à méditer :  La messe de l'amour, - on dirait que la musique est cela pour la femme.  Edmond et Jules de Goncourt
Texte à méditer :  Il n'y a pas de musique plus agréable que les variations des airs connus.  Joseph Joubert
Texte à méditer :  La musique est une révélation plus haute que toute sagesse et toute philosophie.  Ludwig van Beethoven
Texte à méditer :  La véritable musique est le silence et toutes les notes ne font qu'encadrer ce silence.  Miles Davis
Texte à méditer :  La musique, la plus belle religion du monde où on ne menace ni ne promet.  Minou Drouet
Texte à méditer :  Le jazz, c'est ce qui nous permet d'échapper à la vie quotidienne.  Stéphane Grappelli
Texte à méditer :  La musique mérite d'être la seconde langue obligatoire de toutes les écoles du monde.  Paul Carvel
Texte à méditer :  La musique donne une âme à nos coeurs et des ailes à la pensée.  Platon
Texte à méditer :  La beauté de la musique - comme celle de la lumière - est celle de la rapidité, de la mobilité, de l'insaisissable.  Jean-Michel Jarre
Texte à méditer :  Vous n'avez pas besoin d'un cerveau pour écouter de la musique.  Luciano Pavarotti
Texte à méditer :  La musique doit humblement chercher à faire plaisir, l'extrême complication est le contraire de l'art.  Claude Debussy
Texte à méditer :  Les personnes qui ne donnent pas une seule chance à la musique de changer le monde sont celles qui n'aiment pas la musique.  Ben Harper
Texte à méditer :  La musique chasse la haine chez ceux qui sont sans amour. Elle donne la paix à ceux qui sont sans repos, elle console ceux qui pleurent.  Pablo Casals
Texte à méditer :  Notre époque ne fait plus de musique. Elle camoufle par du bruit la solitude des hommes en leur donnant à entendre ce qu'elle croit être de la musique.  Jacques Attali
Texte à méditer :  Ce n'est pas tout à fait exact que la musique adoucit les moeurs. Je crois même que l'harmonie, un peu en excès, amène l'homme le mieux constitué à un état d'hébétude et de gâtisme tout à fait folâtre.  Alphonse Allais
Vous êtes ici :   Accueil » La trompette
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...

Connexion


Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  2553989 visiteurs
  9 visiteurs en ligne

Connectés :
( personne )
Snif !!!

Présentation

Dossiers

Agenda

eCartes

Pensons à fêter les :
  • Sidoine
  • Grégoire
  • Laurent



Faites un don

Si vous appréciez le travail réalisé, vous pouvez participer aux frais en faisant un don du montant de votre choix.

La trompette

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://musique-harmonie.fr/data/fr-articles.xml

(Source: VitriFolk)

La Trompette


Histoire de la trompette

Les premières trompettes étaient faites en os, en bois, en bambou, en terre cuite, en corne ou même en coquillage. Aujourd'hui encore, les aborigènes d'Australie jouent du didjeridoo, une trompette en bois. Elles servaient à effrayer les animaux dangereux, à repousser l'ennemi, à sonner l'alarme. On les utilisait aussi pour chasser les esprits maléfiques.
Les premières trompettes ont été inventées dans l'Antiquité, elles apparurent en Egypte il y a plus de trois mille ans. Quand on ouvrit le tombeau de Toutankhamon en 1922, on découvrit deux trompettes : l'une faite de cuivre et d'or, l'autre d'argent. Au Moyen Age, la "trompe", de forme également droite, est utilisée pour la chasse et pour l'armée. Puis le tuyau à perce conique est peu à peu recourbé pour former trois branches parallèles (le "pavillon", "l'embouchure" et la branche inférieure) reliées par des coudes.


Trompettes de Cérémonie

Les trompettes jouaient un grand rôle chez les Romains. Quand la trompette se répandit en Europe, elle vit s'accroître son rôle militaire et cérémoniel. En 1902, lorsque le Doge quittait Venise, deux cents trompettes saluaient son départ, accompagnées par des tambours et autres instruments.
Les croisés étaient souvent accueillis à grand renfort de trompettes et de tambours par les musulmans, qui cherchaient ainsi à les effrayer. Les anciennes trompettes étaient longues et droites, ce qui permettait d'y accrocher des étendards lors des cérémonies; mais, sur le champ de bataille, cete forme pouvait se révéler un handicap. Aussi, vers la fin du 14ème siècle, vit-on apparaître une nouvelle trompette en forme de S ; l'instrumentisme à cheval pouvait la tenir d'une seule main.


Trompettes Médiévales

La fin du 14ème siècle et le début du 15ème siècle furent des périodes marquantes dans l'évolution de la trompette. Les facteurs de trompettes français furent les premiers à recourber l'instrument en forme de S , annonçant l'avenement de la trompette moderne. Mais ce nouveau modèle ne connut pas un succès immédiat.

On continua à fabriquer des trompettes droites pendant encore deux cents ans.
Nuremberg devint le centre européen de manufacture de trompettes; on y produisait des cuivres de la meilleure qualité et parfois en métal précieux. Lors du couronnement de Christian IV du Danemark en 1588, soixante-quatre musiciens embouchèrent des trompettes d'argent.
Chaque ville importante avait ses propres trompettistes, directement rattachés aux autorités municipales. Ils ne pouvaient jouer que dans les cérémonies royales et civiles, ainsi que dans les régiments de cavaleries. Jaloux de leurs privilèges, ces musiciens de haut rang se regroupaient en guildes (associations).

Trompettes Naturelles

Les anciennes trompettes sont dites naturelles parce qu'elles ne possèdaient ni clefs ni trous pour les doigts (comme la flûte ou le hautbois); les instrumentismes devaient se fier uniquement à leurs lèvres pour produire les notes, comme dans notre clairon moderne. Leur registre était donc peu étendu, et les compositeurs ne pouvaient donner aux trompettes que des parties assez restreintes. Des tons de rechange permettaient de varier les tonalités, mais certaines notes restaient imposible à obtenir.


Au fil des siècles, les facteurs de trompettes ont conçu des modèles très variés.

Trompettes à Pistons

La trompette était de plus en plus utilisée dans la musique orchestrales, et les fabricants cherchèrent à mettre au point un instrument capable de jouer la tonalité des notes. On conçut d'abord une trompette munie d'une coulisse, comme un trombone; puis on construisit une trompette dotée de clefs comme une flûte. Mais l'invention décisive fut celle des pistons, vers 1820. Désormais, l'instrument pouvait jouer toutes les notes de la gamme; il était également plus facile d'emploi, et d'une bonne sonorité. La trompette pouvait enfin être traitée sur le même plan que les autres membres de l'orchestre.


Trompettiste de l'armée britannique.

Aujourd'hui encore, la trompette demeure un instrument militaire Musicalement, la trompette est un instrument très diversifié, qui trouve sa place aussi bien dans un orchestre symphonique que dans un ensemble de jazz ou même dans les domaines les plus variés, comme de grands concerts de groupe de Rock ! Son registre s'étend du murmure étouffé au fortissimo le plus aigu. Dans l'orchestre, sa sonorité brillante porte bien, et beaucoup de compositeurs l'ont utilisée pour renforcer l'intensité dramatique de certains passages. Combinées aux trombone, les trompettes confèrent à l'orchestre toute sa puissance sonore.

Modèles de trompettes




TROMPETTE EN UT

Contrairement aux trompettes construites dans d'autres tonalités, la trompette en ut ne permet pas la transposition : les notes sonnent comme elles ont été écrites. La trompette en ut apparut dans l'orchestre à la fin du 19ème siècle. D'une tonalité plus aiguë que la trompette en si bémol, elle est aussi plus courte, bien que son pavillon soit de même dimensions. Sa sonorité est particulièrement brillante dans le registre aigu, et les compositeurs l'emploient pour intensifier les passages culminants de leurs oeuvres.

TROMPETTE EN MI BEMOL

Le bicentenaire de la naissance de J.-S. Bach en 1885 suscita un regain d'intérêt pour sa musique. En effet, beaucoup de ses grandes oeuvres comprennent des parties pour trompettes aiguës. Les facteurs de cuivres, pour répondre à la demande des instrumentismes, produisirent de nouveaux modèles. Parmi eux, seule la trompette en mi bémol est encore utilisée de nos jours. D'une conception ingénieuse, elle constitue en fait deux instruments en un seul : on peut l'abaisser jusqu'en ré, et jouer ainsi un répertoire plus étendu.

TROMPETTE PICCOLO

"Piccolo" est un mot italien signifiant "petit"; dans le lexique musical, il s'applique aux instruments les plus petits et les plus igus de leur catégorie. La trompette piccolo est donc la plus aiguë des trompettes actuelles. Comparée aux autres cuivres, elle est relativement récente : elle fut inventée en 1885 par le fabricant F.Besson pour une audition spéciale du Magnificat de J.-S. Bach, dont la partie pour trompette est écrite dans une tonalité très aiguë. Sa sonorité chaude et souple domine le choeur et l'orchestre au complet.

 

TROMPETTE EN SI BEMOL

La trompette en si bémol date du début du 19ème siècle, quand l'invention du piston révolutionna la conception et la fabrication des cuivres. La trompette en si bémol se répandit d'abord en Allemagne, mais en cinquante ans, elle devint l'instrument le plus répandu dans les orchestres, grâce à sa justesse de ton et à sa bonne sonorité. Aujourd'hui encore, c'est la plus utilisée dans les orchestres, les fanfares et le jazz.


Date de création : 09/02/2009 16:35
Catégorie : Dossiers - Les instruments-Les cuivres
Page lue 20588 fois

imasso.gif

 
Ce site est enregistré auprès de la CNIL (Commission Nationale Informatique et Libertés) depuis le 26 octobre 2010 sous le numéro 1462331 v 0. Conformément à la loi Informatique et Liberté, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant, comme cela est spécifié dans les "Mentions légales"