En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
Texte à méditer :  Dans le monde affairiste du show business, il n'est pas nécessaire d'être bon musicien pour bien connaître la musique.  Pierre Dac
Texte à méditer :  Je ne suis pas Musicien, mais j'aime la musique de passion; si un air me touche, s'il m'amuse, je l'écoute avec délice, je n'examine pas si la musique est Française ou Italienne; je crois même qu'il n'y en a qu'une.  Carlo Goldoni
Texte à méditer :  Que tu deviennes professeur, savant, ou musicien, aie le respect du «sens», mais ne t'imagine pas qu'il s'enseigne.  Hermann Hesse
Texte à méditer :  Pour faire un mauvais musicien, il faut au moins cinq ans d'études. Tandis que pour faire un mauvais comédien, il faut à peine dix minutes.  Coluche
Texte à méditer :  Le musicien est quelqu'un à qui l'on peut s'en remettre pour dispenser de l'apaisement à son prochain, mais il est aussi un rappel de ce qu'est l'excellence humaine.  Yehudi Menuhin
Texte à méditer :  Dans la hiérarchie artistique, les oiseaux sont les plus grands musiciens qui existent sur notre planète.  Olivier Messiaen
Texte à méditer :  La musique met l'âme en harmonie avec tout ce qui existe.  Oscar Wilde
Texte à méditer :  Le vase donne une forme au vide, et la musique au silence.  Georges Braque
Texte à méditer :  À quoi bon fréquenter Platon, quand un saxophone peut aussi bien nous faire entrevoir un autre monde ?  Emil Michel Cioran
Texte à méditer :  Sans la musique, la vie serait une erreur.  Friedrich Nietzsche
Texte à méditer :  On ne vend pas la musique. On la partage.  Leonard Bernstein
Texte à méditer :  Plus on s'y connaît en musique, moins on est capable d'en dire quelque chose de valable.  Patrick Süskind
Texte à méditer :  L'opéra est l'opéra, la symphonie est la symphonie, et je ne crois pas qu'il soit beau de faire danser l'orchestre.  Giuseppe Verdi
Texte à méditer :  La messe de l'amour, - on dirait que la musique est cela pour la femme.  Edmond et Jules de Goncourt
Texte à méditer :  Il n'y a pas de musique plus agréable que les variations des airs connus.  Joseph Joubert
Texte à méditer :  La musique est une révélation plus haute que toute sagesse et toute philosophie.  Ludwig van Beethoven
Texte à méditer :  La véritable musique est le silence et toutes les notes ne font qu'encadrer ce silence.  Miles Davis
Texte à méditer :  La musique, la plus belle religion du monde où on ne menace ni ne promet.  Minou Drouet
Texte à méditer :  Le jazz, c'est ce qui nous permet d'échapper à la vie quotidienne.  Stéphane Grappelli
Texte à méditer :  La musique mérite d'être la seconde langue obligatoire de toutes les écoles du monde.  Paul Carvel
Texte à méditer :  La musique donne une âme à nos coeurs et des ailes à la pensée.  Platon
Texte à méditer :  La beauté de la musique - comme celle de la lumière - est celle de la rapidité, de la mobilité, de l'insaisissable.  Jean-Michel Jarre
Texte à méditer :  Vous n'avez pas besoin d'un cerveau pour écouter de la musique.  Luciano Pavarotti
Texte à méditer :  La musique doit humblement chercher à faire plaisir, l'extrême complication est le contraire de l'art.  Claude Debussy
Texte à méditer :  Les personnes qui ne donnent pas une seule chance à la musique de changer le monde sont celles qui n'aiment pas la musique.  Ben Harper
Texte à méditer :  La musique chasse la haine chez ceux qui sont sans amour. Elle donne la paix à ceux qui sont sans repos, elle console ceux qui pleurent.  Pablo Casals
Texte à méditer :  Notre époque ne fait plus de musique. Elle camoufle par du bruit la solitude des hommes en leur donnant à entendre ce qu'elle croit être de la musique.  Jacques Attali
Texte à méditer :  Ce n'est pas tout à fait exact que la musique adoucit les moeurs. Je crois même que l'harmonie, un peu en excès, amène l'homme le mieux constitué à un état d'hébétude et de gâtisme tout à fait folâtre.  Alphonse Allais
Vous êtes ici :   Accueil » La batterie
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...

Connexion


Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  2553996 visiteurs
  7 visiteurs en ligne

Connectés :
( personne )
Snif !!!

Présentation

Dossiers

Agenda

eCartes

Pensons à fêter les :
  • Sidoine
  • Grégoire
  • Laurent



Faites un don

Si vous appréciez le travail réalisé, vous pouvez participer aux frais en faisant un don du montant de votre choix.

La batterie

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://musique-harmonie.fr/data/fr-articles.xml

La Batterie

Une batterie est un ensemble de fûts, cymbales, et autres percussions utilisé dans la plupart des genres musicaux actuels pour marquer le rythme. Avec la guitare basse, la contrebasse ou encore les percussions, la batterie fait partie de la section rythmique d'un orchestre ou d'un groupe de musique.

Historique

La batterie a vu le jour au début du XXe siècle. Les principaux éléments qui la composent (grosse caisse, caisse claire, cymbales,...) existaient déjà au sein des orchestres classiques et des fanfares militaires. L'apparition de la batterie (en tant que regroupement de ces divers instruments) est directement liée à la naissance du jazz, ainsi qu'aux différentes évolutions technologiques du début du XXe siècle. Aussi les premières batteries portaient-elles le nom de « jazz », du nom du style de musique qui leur donna naissance.

Son origine profonde est pluriculturelle et ancienne : la caisse claire (vers 1850) et la grosse caisse (XVIIe siècle) sont d'origine européenne. Les cymbales sont issues d'Orient et sont probablement un des instruments les plus anciens du monde. Ainsi les premières traces d'objets s'apparentant à des cymbales remontent au IIIe millénaire av. J.-C., en Inde. Les toms, quant à eux, trouvent leurs racines dans les percussions amérindiennes et africaines et furent probablement inventés à la même période que les vases en terre cuite. Le « charleston », bien que travaillé jusqu'à sa forme actuelle par le jazz dans les années 1920, provient d'un instrument de percussion romaine datant de l'Antiquité : le scabellum.

Avec l'évolution du style de La Nouvelle-Orléans, la batterie connaît son véritable développement, surtout grâce à des batteurs comme Zutty Singleton. Depuis, la batterie, qui n'était à l'époque que l'assemblage d'une grosse caisse, d'une caisse claire et d'une cymbale, s'est beaucoup complexifiée.

Composition d'une batterie standard et variantes

Drumkit.jpg
Détails d'une batterie.

Les éléments suivants font la plupart du temps partie d'une batterie, en nombre variable (les numéros correspondent aux éléments de la photo) :

Les cymbales (de couleur dorée, en alliage à base de bronze) sont :

  • le charleston, charley ou hi-hat (5) ;
  • la cymbale crash (6, à droite) ;
  • la cymbale ride (6, à gauche) ;
  • d'autres cymbales se sont «standardisées» (elles ne sont pas représentées sur l'image) : la cymbale splash et la cymbale china.

Il existe d'autres instruments non représentés : crash-ride, gong, cencerro, tambourin, etc.

La caisse claire est située au milieu, entre les jambes du batteur (3). Toutefois une seconde caisse claire (ou plus) peut être ajoutée, le plus souvent à la gauche du stand de charleston pour les droitiers, et inversement à droite pour les gauchers. Lorsqu'elle est moins épaisse, avec un fût d'une profondeur inférieure à 4", elle est appelée caisse claire piccolo. Lorsqu'elle est de faible diamètre, généralement 10" ou 12", c'est une caisse claire soprano ou sopranino.

Les toms qui sont le plus généralement au nombre de deux ou trois (avec le tom médium, mais il n'y a pas de limite) :

  • le tom alto ou petit tom (4, à droite) et le tom médium ou moyen tom (4, à gauche), au-dessus de la grosse caisse ;
  • le tom basse, le plus grave (2), généralement sur des pieds.
  • d'autres types de toms existent : comme pour la caisse claire, il existe des toms piccolo (petits et fins), mais également des rocket toms (petits et très profonds) ou encore des rototoms, au son très sec.

La grosse caisse est posée à même le sol (1). Il existe des surélévateurs de grosse caisse pour les petites dimensions (ex : la "Manu Katché" de Yamaha)

Les accessoires sont généralement constitués d'une pédale de grosse caisse simple, double voire triple, une pédale de charleston, un pied de caisse claire et des pieds de cymbale.

Au nombre des éléments que l'on peut régulièrement retrouver sur les batteries modernes, on peut citer en outre :

  • la cymbale chinoise (ou china) : ses bords traditionnellement recourbés lui confèrent une sonorité grave, déchirante et possédant très peu d'harmoniques car la chute après la pêche -perche- est immédiate. Son diamètre s'étend de 16" à 22", parfois jusqu'à 24". Des mini china existent toutefois, inférieures à 16" de diamètre.
  • la cymbale ride peut être percée afin d'y fixer des rivets (ou ciseaux). Cela a pour effet une vibration accrue qui remplit l'espace quand le batteur accompagne un blues lent ou une ballade en jazz par exemple. Son diamètre habituel varie entre 18" et 22" cependant la marque Sabian en proposait de petits modèles d'environ 10".
  • d'autres toms avec différents diamètres - typiquement de 6" à 18", parfois complétés par un ensemble de rototoms - ou caisses claires, avec ou sans timbre.
  • une seconde grosse caisse, éventuellement remplacée par une double pédale de grosse caisse afin d'effectuer des roulements avec les deux pieds ou tout autre figure syncopée. Cette technique est très utilisée dans les styles metal, hardcore, grunge, hard-rock, et dans certains styles de punk.
  • diverses petites percussions : cloches, chimes, Wood Block, tambourin (parfois fixé sur la tige du Charleston) et parfois un tam-tam ou un ensemble de gongs.

Certaines batteries très complexes peuvent comporter de nombreux toms et cymbales supplémentaires ainsi que plusieurs grosses caisses. Pour soutenir le tout, une armature tubulaire (rack) peut être employée. Cette armature peut être particulièrement impressionnante, comme pour le batteur Terry Bozzio. Certains batteurs ont fait de la complexité de leur batterie une vraie marque de fabrique, à l'image de Mike Portnoy ou Simon Phillips du groupe Toto.

Lecture de partition

Sur une partition en clé de sol : - Sous forme de notes : Le Do aigu représente la caisse claire ; Le Ré grave représente la grosse caisse ; Le Sol aigu représente le tom aigu ; Le Mi aigu représente le tom médium ; Le Fa grave représente le tom basse ; - Sous forme de croix : Le Do aigu représente le Rim shot ; Le Sol aigu représente soit la cymbale, soit le charleston ; La croix au-dessus de la portée représente la cymbale crash ; Le Ré grave représente le charleston pied ; Le Sol aigu (croix entourée d'un cercle) représente l'ouverture du charleston

Toutefois, la position des notes peut changer d'une partition à l'autre. Ainsi , par exemple sur les partitions de Dante Agostini, la caisse claire sera, pour une portée en clé de sol, placée sur le Si.

La partition de batterie est différente de celle du piano, ou du violon, car elle n'utilise pas les mêmes notes mais possède quand même une clef. La note correspond à un son, car chaque accessoire sur lequel on tape, a une tonalité différente. La partition a aussi 5 lignes (pour les portées type Dante Agostini). Les coups sur les cymbales sont représentés par des croix, au dessus de la ligne la plus haute. Chacune a une croix qui lui est propre, on distingue le charleston ouvert et fermé. Les toms aigus sont représentés sur les lignes les plus hautes par des ronds (comme les notes "habituelles"), ainsi que le tom basse mais qui lui est en bas. La caisse claire est représentée par un rond au milieu, ou une croix si le jeu se fait en rimshots. Les accents, les nuances et autres sont comme sur les autres partitions.

Les notations diffèrent selon les partitions : sur certaines on rajoute quelques instruments comme le triangle ou le chimes. Il existe aussi d'autres type de portées à une ou deux lignes. La batterie est un instrument qui n'a pas vraiment de notation musicale stricte mais de plus en plus, c'est la notation du type Dante Agostini qui est utilisée. Sur toutes les méthodes de batterie, il y a une légende qui attribue à chaque signe (triangle, rond, carré, etc.) un instrument à frapper et éventuellement une indication du type de frappe à lui appliquer.

La batterie électronique

V-drums.jpg

Il existe aussi des batteries électroniques, avec lesquelles on joue sur des Pads, en caoutchouc, ou en fausse peau (peau résille, mesh ou maillée) reproduisant plus ou moins le toucher d'une batterie acoustique, mais sans en produire le volume sonore important car le son peut être entendu à l'aide d'un casque audio, ce qui permet de pratiquer sans gêner son entourage. Un autre avantage de la batterie électronique est de pouvoir configurer précisément le son produit par chaque Pad, ce qui vous permet de jouer avec des kits différents sans pour autant avoir besoin d'acheter du nouveau matériel. Ces batteries sont également plus faciles à transporter car une fois le rack replié, elles prennent une place moins importante que les batteries acoustiques. Ce type de batterie, autrefois très coûteux, bénéficie depuis quelques années, outre de tarifs de plus en plus intéressants, de performances de plus en plus poussées : Les Rimshot sont gérés et les sensations de jeu s'approchent au plus près des sensations procurées par une batterie acoustique.

(Source: wikipedia.org - copyright les auteurs - article sous GFDL)


Date de création : 05/02/2009 21:52
Catégorie : Dossiers - Les instruments-Les percussions
Page lue 16870 fois

imasso.gif

 
Ce site est enregistré auprès de la CNIL (Commission Nationale Informatique et Libertés) depuis le 26 octobre 2010 sous le numéro 1462331 v 0. Conformément à la loi Informatique et Liberté, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant, comme cela est spécifié dans les "Mentions légales"