Musique en Harmonie

 

Sur ce site vous trouverez

Des articles liés à
votre activité favorite

Des ressources
Des partitions

Un annuaire de 1400 liens

Des outils de communication

Et plus encore ...

Texte à méditer :  Dans le monde affairiste du show business, il n'est pas nécessaire d'être bon musicien pour bien connaître la musique.  Pierre Dac
Texte à méditer :  Je ne suis pas Musicien, mais j'aime la musique de passion; si un air me touche, s'il m'amuse, je l'écoute avec délice, je n'examine pas si la musique est Française ou Italienne; je crois même qu'il n'y en a qu'une.  Carlo Goldoni
Texte à méditer :  Que tu deviennes professeur, savant, ou musicien, aie le respect du «sens», mais ne t'imagine pas qu'il s'enseigne.  Hermann Hesse
Texte à méditer :  Pour faire un mauvais musicien, il faut au moins cinq ans d'études. Tandis que pour faire un mauvais comédien, il faut à peine dix minutes.  Coluche
Texte à méditer :  Le musicien est quelqu'un à qui l'on peut s'en remettre pour dispenser de l'apaisement à son prochain, mais il est aussi un rappel de ce qu'est l'excellence humaine.  Yehudi Menuhin
Texte à méditer :  Dans la hiérarchie artistique, les oiseaux sont les plus grands musiciens qui existent sur notre planète.  Olivier Messiaen
Texte à méditer :  La musique met l'âme en harmonie avec tout ce qui existe.  Oscar Wilde
Texte à méditer :  Le vase donne une forme au vide, et la musique au silence.  Georges Braque
Texte à méditer :  À quoi bon fréquenter Platon, quand un saxophone peut aussi bien nous faire entrevoir un autre monde ?  Emil Michel Cioran
Texte à méditer :  Sans la musique, la vie serait une erreur.  Friedrich Nietzsche
Texte à méditer :  On ne vend pas la musique. On la partage.  Leonard Bernstein
Texte à méditer :  Plus on s'y connaît en musique, moins on est capable d'en dire quelque chose de valable.  Patrick Süskind
Texte à méditer :  L'opéra est l'opéra, la symphonie est la symphonie, et je ne crois pas qu'il soit beau de faire danser l'orchestre.  Giuseppe Verdi
Texte à méditer :  La messe de l'amour, - on dirait que la musique est cela pour la femme.  Edmond et Jules de Goncourt
Texte à méditer :  Il n'y a pas de musique plus agréable que les variations des airs connus.  Joseph Joubert
Texte à méditer :  La musique est une révélation plus haute que toute sagesse et toute philosophie.  Ludwig van Beethoven
Texte à méditer :  La véritable musique est le silence et toutes les notes ne font qu'encadrer ce silence.  Miles Davis
Texte à méditer :  La musique, la plus belle religion du monde où on ne menace ni ne promet.  Minou Drouet
Texte à méditer :  Le jazz, c'est ce qui nous permet d'échapper à la vie quotidienne.  Stéphane Grappelli
Texte à méditer :  La musique mérite d'être la seconde langue obligatoire de toutes les écoles du monde.  Paul Carvel
Texte à méditer :  La musique donne une âme à nos coeurs et des ailes à la pensée.  Platon
Texte à méditer :  La beauté de la musique - comme celle de la lumière - est celle de la rapidité, de la mobilité, de l'insaisissable.  Jean-Michel Jarre
Texte à méditer :  Vous n'avez pas besoin d'un cerveau pour écouter de la musique.  Luciano Pavarotti
Texte à méditer :  La musique doit humblement chercher à faire plaisir, l'extrême complication est le contraire de l'art.  Claude Debussy
Texte à méditer :  Les personnes qui ne donnent pas une seule chance à la musique de changer le monde sont celles qui n'aiment pas la musique.  Ben Harper
Texte à méditer :  La musique chasse la haine chez ceux qui sont sans amour. Elle donne la paix à ceux qui sont sans repos, elle console ceux qui pleurent.  Pablo Casals
Texte à méditer :  Notre époque ne fait plus de musique. Elle camoufle par du bruit la solitude des hommes en leur donnant à entendre ce qu'elle croit être de la musique.  Jacques Attali
Texte à méditer :  Ce n'est pas tout à fait exact que la musique adoucit les moeurs. Je crois même que l'harmonie, un peu en excès, amène l'homme le mieux constitué à un état d'hébétude et de gâtisme tout à fait folâtre.  Alphonse Allais
Vous êtes ici :   Accueil » Le Quintette à vent
Recherche
 
Fermer
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://musique-harmonie.fr/data/fr-articles.xml

Le Quintette à vent

En musique classique, le quintette à vent est un ensemble de musique de chambre composé d'une flûte, d'un hautbois, d'une clarinette, d'un cor et d'un basson ou d'un autre instrument de chaque famille : piccolo, cor anglais, clarinette basse, contrebasson.

Le quintette à vent désigne également l'œuvre musicale dédiée à ce type de formation. Son répertoire spécifique s'est développé à partir des Trois quintettes concertants, op. 4, de Giuseppe Cambini en 1802, suivi des vingt-cinq quintettes d'Anton Reicha, s'enrichissant jusqu'à nos jours avec les Trois Pièces brèves de Jacques Ibert, La Cheminée du Roi René de Darius Milhaud ou les Six Bagatelles de György Ligeti.

Au début du XIXe siècle, le perfectionnement de la facture instrumentale des vents, particulièrement avec le système Boehm pour les bois, permet une meilleure homogénéité de la tessiture de chacun des instruments et un meilleur équilibre sonore entre eux. Parmi les innombrables combinaisons possibles, l'association d'une flûte traversière, d'un hautbois, d'une clarinette, d'un cor et d'un basson a toujours semblé la meilleure pour obtenir une multitude de fusions, de couleurs, de panachages et d'harmonie.

Origine

Dès le Moyen Âge puis à la Renaissance, il existe des ensembles à vent formés de consorts de flûtes à bec ou de chalemies, parfois mêlés de cuivres comme les sacqueboutes ou les trompettes. Leur répertoire est presque exclusivement constitué par des adaptations de musique polyphonique vocale ou de musique de danse.

Si la période baroque fait la part belle aux ensembles de cordes petits ou grands, des duos, trios, quatuors et au-delà, de flûtes, hautbois, bassons ou cors, fleurissent avec Lully, Philidor, Boismortier,Telemann, Zelenka, Haendel. Ces ensembles sont presque toujours accompagnés d’une basse continue (basson, violoncelle et clavecin, orgue), mais les instruments à vent rivalisent avec les cordes dans les Concerti con molti strumenti de Vivaldi, intégrant la clarinette naissante, ou les Concertos brandebourgeois de Bach : 3 cors, 2 hautbois, 1 basson, 1 violon piccolo pour le premier, 1 trompette, 1 flûte à bec, 1 hautbois, 1 violon solo pour le deuxième.

Les nombreux ensembles à vent de la fin du XVIIIe siècle comportent très peu de flûtes traversières. Les compositeurs de la période classique, Haydn, Mozart, Beethoven ou Schubert préfèrent l'équilibre des sextuors (2 hautbois ou 2 clarinettes, 2 cors et 2 bassons) et des octuors formés des huit instruments. Mozart et Beethoven composent des quintettes pour piano, hautbois, clarinette, cor et basson, mais les prémices du quintette à vent apparaissent avec le Quintette de Johann Georg Albrechtsberger pour 2 hautbois, clarinette, cor et basson, ou le Quintette en Mi bémol majeur d'Antonio Rosetti pour flûte, hautbois, cor anglais, clarinette et basson.

Les premiers quintettes à vent

Au tout début du XIXe siècle, en 1802, sont édités les Trois quintettes concertants, op. 4, de Giuseppe Cambini, premières partitions originales connues pour flûte, hautbois, clarinette, cor et basson. Suivent les trente-six quintettes d’Anton Reicha (dont les op. 88, 91, 99 et 100 entre 1811 et 1824) et les neuf quintettes de Franz Danzi (op. 56, 67 et 68, 3 par opus, entre 1821 et 1824). Les trois quintettes op. 81 de Georges Onslow (1851), et Quintette en sol mineur du flûtiste Paul Taffanel sont toujours au répertoire.

L'âge d'or

Au XXe siècle, presque tous les grands compositeurs, exploitant l'excellence et la virtuosité des instrumentistes à vent, écrivent pour cette formation de musique de chambre :

  • Trois Pièces brèves, 1890-1962)
  • Chants alizés op. 125, Florent Schmitt (1958)
  • Quintette, Jean Françaix (1912-1997)
  • Quintette, Elliott Carter (né en 1908)
  • Quintette, Hans Werner Henze (né en 1926)
  • Deux Pièces, Guy Ropartz 1864-1955)
  • 2 quintettes, Henk Badings (1907-1987)
  • La Cheminée du Roi René, op. 205 et Divertissement op. 299b, Darius Milhaud (1892-1974)
  • Quintette op. 43, Carl Nielsen (1865-1931)
  • Quintette op. 26, Arnold Schoenberg (1874-1951)
  • Suite pittoresque, Paul Pierné (1874-1952)
  • Variations sur un thème corse, Henri Tomasi (1901-1971)
  • Kleine Kammermusik op. 24 n° 2, Paul Hindemith (1895-1963)
  • Summer Music op. 31, Samuel Barber (1910-1981)
  • Three Shanties, Malcolm Arnold (1921-2006)
  • Six Bagatelles, György Ligeti (1923-2006)
  • Antiche danze ungheresi del 17. secolo, et Lavotianna, Ferenc Farkas (1905-2000)
  • Une nuit à Brocéliande pour quintette à vent, Pierre Angot (1958- )

À ces pièces, s’ajoutent les œuvres de compositeurs contemporains, moins connus, mais dont les œuvres montrent la vitalité des quintettes à vent modernes : Hermann Ambrosius, Nikolaï Berezowski, Arthur Egidi, Emil Kühnel, Émile Pessard, Karl Rorich, James Waterson, Pierre Angot ou Carli Zöller.

(Source: wikipedia.org - copyright les auteurs - article sous GFDL)

Glossaire

Johann Georg Albrechtsberger

Johann Georg Albrechtsberger (* 3 février 1736, Klosterneuburg - † 7 mars 1809, Vienne) est un musicien et un compositeur autrichien.

Johann_Georg_Albrechtsberger.jpg

Antonio Rosetti

Antonio Rosetti (ou Franz Anton Rösler jusqu'en 1773) est un compositeur et contrebassiste tchèque, né en 1750 à Litoměřice (Bohême) et mort le 30 juin 1792 à Ludwigslust(Mecklenburg).

Rosetti-Antonio-01.jpg

Période baroque

Le baroque couvre une grande période dans l’histoire de la musique. Il s’étend du début du XVIIe siècle environ au milieu du XVIIIe siècle, de façon plus ou moins uniforme selon les pays considérés. De façon nécessairement schématique, l’esthétique et l’inspiration baroques succèdent à celles de la Renaissance et précèdent celles du classicisme.

Ludwig van Beethoven

Ludwig van Beethoven était un compositeur allemand, né le 16 ou le 17 décembre 1770 à Bonn (à l'époque du Saint-Empire romain germanique et mort le 26 mars 1827 à Vienne (Autriche).

Beethoven.jpg

Période classique

La Musique dite « Classique » recouvre par convention la musique écrite entre la mort de Johann Sebastian Bach soit 1750 et le début de la période romantique, soit les années 1820. Par extension, on appelle « musique classique » toute la musique savante européenne, de la musique de la Renaissance à la musique contemporaine. Il convient donc de bien dissocier la musique de style classique, dont les compositeurs phares sont Joseph Haydn, Wolfgang Amadeus Mozart, Ludwig Van Beethoven et Christoph Willibald Gluck, et la musique classique opposée à la musique populaire, en Occident ou ailleurs (on parle de « Musique classique indienne », par exemple).

Franz Danzi

Franz Danzi, né le 15 juin 1763 à Schwetzingen et mort le 13 avril 1826 à Karlsruhe, était un compositeur et chef d'orchestre allemand d'origine italienne.

Franz_Danzi.jpg

L'harmonie

Dans son sens le plus large, le mot harmonie désigne traditionnellement une des quatre composantes de la musique — les trois autres étant le rythme, la mélodie et le timbre.
L'harmonie relève de l'utilisation délibérée de fréquences simultanées, dans la perspective d'apporter relief et profondeur au chant ou au jeu instrumental : elle représente donc l'aspect vertical de la musique, tandis que la mélodie en représente l'aspect horizontal.

Paul Hindemith

Paul Hindemith est un compositeur, chef d'orchestre et altiste allemand, né à Hanau (près de Francfort-sur-le-Main) le 16 novembre 1895 et décédé à Francfort le 28 décembre 1963.

Paul_Hindemith_1923.jpg

Wolfgang Amadeus Mozart

Johannes Chrysostomus Wolfgang Theophilus Mozart, plus connu sous le nom de Wolfgang Amadeus Mozart (né à Salzbourg, principauté du Saint Empire romain germanique, le 27 janvier 1756 – mort à Vienne le 5 décembre 1791) est généralement considéré comme l’un des plus grands compositeurs de la musique classique européenne.
Bien que mort à trente-cinq ans, il laisse une œuvre importante (626 œuvres sont répertoriées dans le Catalogue Köchel) qui embrasse tous les genres musicaux de son époque.
Selon le témoignage de ses contemporains c’était, au piano comme au violon, un virtuose.

Wolfgang-amadeus-mozart.jpg

Antoine Reicha

Antoine (-Joseph) Reicha, appelé aussi Antonín ou Anton Rejcha, né à Prague le 25 février 1770 et mort à Paris le 28 mai 1836, est un compositeur tchèque, théoricien et professeur de musique.

Reicha.jpg

Tessiture

En musique, la tessiture d'une voix ou d'un instrument désigne l'ensemble des notes qu’un musicien, chanteur ou instrumentiste, est capable d'émettre facilement, depuis le grave, jusqu'à l'aigu. La tessiture et le timbre servent à classer les voix et certains instruments par catégories ou familles.
Le mot « tessiture » doit être soigneusement distingué du mot ambitus, qui lui, désigne l'intervalle total (entre les notes extrêmes) d'une partie musicale (d'une voix ou d'un instrument).


Date de création : 02/04/2009 22:48
Dernière modification : 05/04/2009 11:01
Catégorie : - Musique de chambre
Page lue 14847 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Firefox: un Web plus juste

Mise à jour
 

Connexion

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
gp4Zm
Recopier le code :


  2373972 visiteurs
  5 visiteurs en ligne

  Nombre de membres 440 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Présentation
Agenda
Dossiers
eCartes
Pensons à fêter les :
  • Constant



logo_nuxit_guppy.png

imasso.gif

Ce site est enregistré auprès de la CNIL (Commission Nationale Informatique et Libertés) depuis le 26 octobre 2010 sous le numéro 1462331 v 0. Conformément à la loi Informatique et Liberté, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant, comme cela est spécifié dans les "Mentions légales"