En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
Texte à méditer :  Dans le monde affairiste du show business, il n'est pas nécessaire d'être bon musicien pour bien connaître la musique.  Pierre Dac
Texte à méditer :  Je ne suis pas Musicien, mais j'aime la musique de passion; si un air me touche, s'il m'amuse, je l'écoute avec délice, je n'examine pas si la musique est Française ou Italienne; je crois même qu'il n'y en a qu'une.  Carlo Goldoni
Texte à méditer :  Que tu deviennes professeur, savant, ou musicien, aie le respect du «sens», mais ne t'imagine pas qu'il s'enseigne.  Hermann Hesse
Texte à méditer :  Pour faire un mauvais musicien, il faut au moins cinq ans d'études. Tandis que pour faire un mauvais comédien, il faut à peine dix minutes.  Coluche
Texte à méditer :  Le musicien est quelqu'un à qui l'on peut s'en remettre pour dispenser de l'apaisement à son prochain, mais il est aussi un rappel de ce qu'est l'excellence humaine.  Yehudi Menuhin
Texte à méditer :  Dans la hiérarchie artistique, les oiseaux sont les plus grands musiciens qui existent sur notre planète.  Olivier Messiaen
Texte à méditer :  La musique met l'âme en harmonie avec tout ce qui existe.  Oscar Wilde
Texte à méditer :  Le vase donne une forme au vide, et la musique au silence.  Georges Braque
Texte à méditer :  À quoi bon fréquenter Platon, quand un saxophone peut aussi bien nous faire entrevoir un autre monde ?  Emil Michel Cioran
Texte à méditer :  Sans la musique, la vie serait une erreur.  Friedrich Nietzsche
Texte à méditer :  On ne vend pas la musique. On la partage.  Leonard Bernstein
Texte à méditer :  Plus on s'y connaît en musique, moins on est capable d'en dire quelque chose de valable.  Patrick Süskind
Texte à méditer :  L'opéra est l'opéra, la symphonie est la symphonie, et je ne crois pas qu'il soit beau de faire danser l'orchestre.  Giuseppe Verdi
Texte à méditer :  La messe de l'amour, - on dirait que la musique est cela pour la femme.  Edmond et Jules de Goncourt
Texte à méditer :  Il n'y a pas de musique plus agréable que les variations des airs connus.  Joseph Joubert
Texte à méditer :  La musique est une révélation plus haute que toute sagesse et toute philosophie.  Ludwig van Beethoven
Texte à méditer :  La véritable musique est le silence et toutes les notes ne font qu'encadrer ce silence.  Miles Davis
Texte à méditer :  La musique, la plus belle religion du monde où on ne menace ni ne promet.  Minou Drouet
Texte à méditer :  Le jazz, c'est ce qui nous permet d'échapper à la vie quotidienne.  Stéphane Grappelli
Texte à méditer :  La musique mérite d'être la seconde langue obligatoire de toutes les écoles du monde.  Paul Carvel
Texte à méditer :  La musique donne une âme à nos coeurs et des ailes à la pensée.  Platon
Texte à méditer :  La beauté de la musique - comme celle de la lumière - est celle de la rapidité, de la mobilité, de l'insaisissable.  Jean-Michel Jarre
Texte à méditer :  Vous n'avez pas besoin d'un cerveau pour écouter de la musique.  Luciano Pavarotti
Texte à méditer :  La musique doit humblement chercher à faire plaisir, l'extrême complication est le contraire de l'art.  Claude Debussy
Texte à méditer :  Les personnes qui ne donnent pas une seule chance à la musique de changer le monde sont celles qui n'aiment pas la musique.  Ben Harper
Texte à méditer :  La musique chasse la haine chez ceux qui sont sans amour. Elle donne la paix à ceux qui sont sans repos, elle console ceux qui pleurent.  Pablo Casals
Texte à méditer :  Notre époque ne fait plus de musique. Elle camoufle par du bruit la solitude des hommes en leur donnant à entendre ce qu'elle croit être de la musique.  Jacques Attali
Texte à méditer :  Ce n'est pas tout à fait exact que la musique adoucit les moeurs. Je crois même que l'harmonie, un peu en excès, amène l'homme le mieux constitué à un état d'hébétude et de gâtisme tout à fait folâtre.  Alphonse Allais
Vous êtes ici :   Accueil » Le Quatuor de Saxophones
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...

Connexion


Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  2553995 visiteurs
  7 visiteurs en ligne

Connectés :
( personne )
Snif !!!

Présentation

Dossiers

Agenda

eCartes

Pensons à fêter les :
  • Sidoine
  • Grégoire
  • Laurent



Faites un don

Si vous appréciez le travail réalisé, vous pouvez participer aux frais en faisant un don du montant de votre choix.

Le Quatuor de Saxophones

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://musique-harmonie.fr/data/fr-articles.xml

Le Quatuor de saxophones

180px-Saxophone_quartet.jpg
Un quatuor de saxophones. De droite à gauche: baryton, ténor, soprano, alto

Le quatuor de saxophones est une formation de musique de chambre composée d'un saxophone soprano, d'un alto, un ténor et un baryton. On désigne aussi par ce nom les formes musicales dédiées à ce type de formation, qui sont souvent dans la musique savante construites sur le modèle du quatuor à cordes. Du fait de la polyvalence des instrumentistes qui le composent, il existe de nombreuses variantes de cette formation. La formule "américaine" pour 2 altos, 1 ténor et 1 baryton est la plus fréquente, mais on trouve des quatuors de saxophones sopranos, de saxophones altos ou ténors, voire incluant des instruments plus rares comme le saxophone sopranino ou le tubax.

Parmi les nombreux ensembles de saxophones existants, le quatuor est celui qui possède le répertoire le plus riche en quantité (plus de mille œuvres recensées en 1994 par Jean-Marie Londeix dans son ouvrage 150 ans de musique pour saxophone) comme en qualité, et le nombre de formations existantes est impressionnant. Sans chercher de parallèle avec le merveilleux répertoire du quatuor à cordes, on peut même considérer que c'est pour ce type de formations que les compositeurs les plus intéressants ont su trouver l'inspiration la plus juste et la plus profonde, et on compte désormais nombre de pièces de premier plan écrites pour quatuor de saxophones, alors que le répertoire de sonates pour l'instrument reste malheureusement qualitativement bien limité jusqu'à ce jour.

La naissance de la formation

Peu après l'invention de la famille des saxophones (brevet en 1846), un des amis et congénères d'Adolphe Sax, Jean-Baptiste Singelée insista auprès de l'inventeur pour qu'il développe des formules de musique de chambre autour de ses instruments. Étant lui-même violoniste, il proposa certainement à Sax cette formule puisqu'il écrivit son "Premier quatuor pour saxophones" (fort bien nommé) dès 1858. L'inventeur enseignait alors ces quatre saxophones au sein de sa classe du Conservatoire de Paris. Et que chaque étudiant était spécialisé, concourant qui au saxophone soprano, qui au baryton ... contrairement à ce que pourrait laisser croire l'hégémonie postérieure de l'alto dans l'enseignement classique (et du ténor parmi les musiciens de jazz).

Adolphe Sax s'était alors improvisé éditeur de musique et promoteur de concerts. C'est ainsi qu'il publia un certain nombre d'œuvres pour diverses formations de saxophones, mais essentiellement pour quatuor, en parallèle aux œuvres écrites pour les concours du conservatoire. Hélas, peu de noms illustres dans cette production, mais essentiellement des collègues du Collège militaire rattaché au conservatoire, souvent eux-mêmes instrumentistes de talent. Outre Singelée, qui écrivit également un "Grand quatuor concertant" on trouve à son catalogue les noms du corniste Jean-Baptiste-Victor Mohr, du clarinettiste, saxophoniste et chef de musique Jérôme Savari, du pianiste et solfégiste Emile Jonas, des chefs de musique Jules Cressonois et Adolphe-Valentin Sellenick. Les concurrents de Sax cherchèrent également à occuper un marché apparemment porteur en publiant le saxophoniste Louis Mayeur et quelques autres.

Cependant, après la fermeture de la classe d'Adolphe Sax au Conservatoire, et probablement faute de musiciens correctement formés, le répertoire de quatuors (entre autres) s'étiole jusqu'à disparaître pratiquement. Parmi les rares œuvres qui voient le jour au tournant du XX° siècle, notons celles du belge Raymond Moulaert ou de l'anglais Caryl Florio.

Le Quatuor Marcel Mule

On doit à Marcel Mule le regain d’intérêt au cours des années 1930. Le soliste de la Garde républicaine et musicien unanimement reconnu dans les milieux musicaux classiques et trois de ses collègues de pupitre forment d’abord le Quatuor de Saxophones de la Garde Républicaine en 1928, qui deviendra en 1936, le Quatuor de Saxophones de Paris, puis le Quatuor Marcel Mule. Georges Chauvet, Hippolyte Poimbœuf, René Chaligne, Paul Romby, Fernand Lhomme, G. Charron, André Bauchy, Marcel Josse, Georges Gourdet et Guy Lacour (et même Daniel Deffayet sur certains enregistrements) feront partie de ces formations successives. L’ensemble donne de nombreux concerts en Europe, tout en enregistrant une série de disques qui font partie de l'histoire de l'instrument. De nombreux compositeurs écriront pour eux, parmi lesquels : Jean Absil, Adolphe Borchard, Amédée Borsari, Eugène Bozza, Charles Brown, Roger Calmel, Robert Clérisse, Alfred Desenclos, Jean Dupérier, Julien Falk, Jean Françaix, Alexandre Glazounov, Stan Golestan, André Jorrand, Eleuthere Lovreglio, Roger Manas, Marcelle de Manziarly, Georges Migot, Claude Pascal, Gabriel Pierné, Paul Pierné, Robert Planel, Jean Rivier, Jeanine Rueff, Florent Schmitt, Jules Semler-Collery, Pierre Vellones.

Citons entre autres parmi ses disciples directs de Mule, ceux qui à sa suite formèrent des formations semblables : le Quatuor Daniel Deffayet, l'Ensemble de saxophones Français de Jean-Marie Londeix, les quatuors de Michel Nouaux (Garde Républicaine), Jacques Desloges, Jean Ledieu, Alain Liger (4° de Paris) ...

Le Rascher Quartet

De son côté, l'alter ego de Mule, Sigurd Rascher forma également en 1969 avec sa fille Karina et Bruce Weinberger un quatuor qui connut aussi un grand succès en Amérique du Nord. Parmi les compositeurs sollicités : Erland von Koch, Fritz Gerhard, Werner Wolf Glaser, John David Lamb, Zdenek Lukas, Walter S. Hartley, Emil Hlobil, René Borel, Robert Starer, Samuel Adler. Le quatuor continue encore aujourd’hui et contribue très sérieusement à l'expansion du répertoire puisqu'il a commandé des pièces importantes à des compositeurs comme Iannis Xenakis, Franco Donatoni, Hugues Dufourt, Ivan Fedele, Luciano Berio, Philip Glass, Sofia Gubaidulina, Cristobal Halffter, Roman Haubenstock-Ramati, Enrique Raxach, Erich Urbanner, Charles Wuorinen ...

Le répertoire contemporain

La plupart des saxophonistes classiques d’aujourd’hui, inspirés par le succès du quatuor Mule et par l’intérêt de certaines des partitions dès lors disponibles, ont eux-mêmes formé un quatuor qui reprend ces pièces initiales et développe son propre répertoire. Certaines pièces sont d’un grand intérêt, et on assiste à une progression qualitative du répertoire, parallèle à son explosion quantitative. C'est en effet souvent pour la formule du quatuor de saxophone que les compositeurs majeurs de notre temps dédient leur travail le plus pertinent. Parmi les plus marquants, citons : Iannis Xenakis, Franco Donatoni, Ivan Fedele, Henri Pousseur, John Cage, Salvatore Sciarrino, Georges Aperghis, Erkki-Sven Tüür, Terry Riley, Hugues Dufourt, Ichiro Nodaïra, Olga Neuwirth, ... donnent l'image d'un instrument aux multiples facettes et capable de se nourrir de toutes les influences, de servir avec pertinence tous les styles de musiques.

(Source: wikipedia.org - copyright les auteurs - article sous GFDL)


Date de création : 31/03/2009 09:54
Catégorie : Dossiers - Orchestres / Formations-Musique de chambre
Page lue 16614 fois

imasso.gif

 
Ce site est enregistré auprès de la CNIL (Commission Nationale Informatique et Libertés) depuis le 26 octobre 2010 sous le numéro 1462331 v 0. Conformément à la loi Informatique et Liberté, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant, comme cela est spécifié dans les "Mentions légales"