Musique en Harmonie

 

Sur ce site vous trouverez

Des articles liés à
votre activité favorite

Des ressources
Des partitions

Un annuaire de 1400 liens

Des outils de communication

Et plus encore ...

Texte à méditer :  Dans le monde affairiste du show business, il n'est pas nécessaire d'être bon musicien pour bien connaître la musique.  Pierre Dac
Texte à méditer :  Je ne suis pas Musicien, mais j'aime la musique de passion; si un air me touche, s'il m'amuse, je l'écoute avec délice, je n'examine pas si la musique est Française ou Italienne; je crois même qu'il n'y en a qu'une.  Carlo Goldoni
Texte à méditer :  Que tu deviennes professeur, savant, ou musicien, aie le respect du «sens», mais ne t'imagine pas qu'il s'enseigne.  Hermann Hesse
Texte à méditer :  Pour faire un mauvais musicien, il faut au moins cinq ans d'études. Tandis que pour faire un mauvais comédien, il faut à peine dix minutes.  Coluche
Texte à méditer :  Le musicien est quelqu'un à qui l'on peut s'en remettre pour dispenser de l'apaisement à son prochain, mais il est aussi un rappel de ce qu'est l'excellence humaine.  Yehudi Menuhin
Texte à méditer :  Dans la hiérarchie artistique, les oiseaux sont les plus grands musiciens qui existent sur notre planète.  Olivier Messiaen
Texte à méditer :  La musique met l'âme en harmonie avec tout ce qui existe.  Oscar Wilde
Texte à méditer :  Le vase donne une forme au vide, et la musique au silence.  Georges Braque
Texte à méditer :  À quoi bon fréquenter Platon, quand un saxophone peut aussi bien nous faire entrevoir un autre monde ?  Emil Michel Cioran
Texte à méditer :  Sans la musique, la vie serait une erreur.  Friedrich Nietzsche
Texte à méditer :  On ne vend pas la musique. On la partage.  Leonard Bernstein
Texte à méditer :  Plus on s'y connaît en musique, moins on est capable d'en dire quelque chose de valable.  Patrick Süskind
Texte à méditer :  L'opéra est l'opéra, la symphonie est la symphonie, et je ne crois pas qu'il soit beau de faire danser l'orchestre.  Giuseppe Verdi
Texte à méditer :  La messe de l'amour, - on dirait que la musique est cela pour la femme.  Edmond et Jules de Goncourt
Texte à méditer :  Il n'y a pas de musique plus agréable que les variations des airs connus.  Joseph Joubert
Texte à méditer :  La musique est une révélation plus haute que toute sagesse et toute philosophie.  Ludwig van Beethoven
Texte à méditer :  La véritable musique est le silence et toutes les notes ne font qu'encadrer ce silence.  Miles Davis
Texte à méditer :  La musique, la plus belle religion du monde où on ne menace ni ne promet.  Minou Drouet
Texte à méditer :  Le jazz, c'est ce qui nous permet d'échapper à la vie quotidienne.  Stéphane Grappelli
Texte à méditer :  La musique mérite d'être la seconde langue obligatoire de toutes les écoles du monde.  Paul Carvel
Texte à méditer :  La musique donne une âme à nos coeurs et des ailes à la pensée.  Platon
Texte à méditer :  La beauté de la musique - comme celle de la lumière - est celle de la rapidité, de la mobilité, de l'insaisissable.  Jean-Michel Jarre
Texte à méditer :  Vous n'avez pas besoin d'un cerveau pour écouter de la musique.  Luciano Pavarotti
Texte à méditer :  La musique doit humblement chercher à faire plaisir, l'extrême complication est le contraire de l'art.  Claude Debussy
Texte à méditer :  Les personnes qui ne donnent pas une seule chance à la musique de changer le monde sont celles qui n'aiment pas la musique.  Ben Harper
Texte à méditer :  La musique chasse la haine chez ceux qui sont sans amour. Elle donne la paix à ceux qui sont sans repos, elle console ceux qui pleurent.  Pablo Casals
Texte à méditer :  Notre époque ne fait plus de musique. Elle camoufle par du bruit la solitude des hommes en leur donnant à entendre ce qu'elle croit être de la musique.  Jacques Attali
Texte à méditer :  Ce n'est pas tout à fait exact que la musique adoucit les moeurs. Je crois même que l'harmonie, un peu en excès, amène l'homme le mieux constitué à un état d'hébétude et de gâtisme tout à fait folâtre.  Alphonse Allais
Vous êtes ici :   Accueil » L'Orchestre d'Harmonie
Recherche
 
Fermer
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://musique-harmonie.fr/data/fr-articles.xml

L'Orchestre d'harmonie

350px-Kiosque_torrelavega.jpg
Kiosque à musique de Torrelavega, Espagne

Un orchestre d'harmonie (ou harmonie) est un ensemble musical regroupant la famille des bois, la famille des cuivres et la famille des percussions, (à ne pas confondre avec la fanfare formée uniquement de cuivres et de percussions). Son répertoire comporte beaucoup d'arrangements, mais certains compositeurs ont écrit et mis en valeur cette formation.

Historique

En 1764, les Gardes-Françaises constituent le premier ensemble à vent (1 flûte, 6 clarinettes, 3 bassons, 1 trompette, 2 cors, 1 serpent, cymbales et grosse caisse). Dès la révolution française et tout au long du XIXe siècle, la facture et l'essor des instruments à vent favorise l'épanouissement des orchestres d'harmonie. Après la consécration de la clarinette dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle, les révolutions technologiques comme celles de Theobald Boehm et l'avènement de nouveaux instruments comme ceux d'Adolphe Sax enrichissent les orchestres à vent nés sous la révolution de 1789 et disséminés dans l'Europe entière jusqu'au Nouveau Monde. Si certaines formations se sont spécialisées dans la musique militaire, déambulatoire ou de fête de rue s'associant parfois avec des fanfares ou des batteries-fanfares, d'autres ont préféré développer les concerts en kiosques à musique ou en salle. A la fin du XIXe siècle et du début du XXe de nombreux orchestres d'harmonie ont été créés par des groupements d'ouvriers (usines, mines, etc...). Ces orchestres ont par la suite développé en leur sein des écoles de musiques afin de former de futurs musiciens aptes à rejoindre leurs rangs et ont ainsi contribué à un premier maillage éducatif en France.

Répertoire

Si à l'origine, le répertoire des orchestres d'harmonie était principalement constitué d'œuvres de musique militaire, avec le temps, il s'est enrichi d'arrangements de musique classique (ouvertures d'opéra, concerti, messes), de musique légère (opérette...), mais aussi de nombreuses compositions originales mettant en relief les qualités de ces ensembles à vent. Depuis quelques années maintenant, de nombreux arrangements de musique de film et de jazz ont fait leur apparition dans le répertoire des orchestres d'harmonie.

Composition type

Encore aujourd'hui, les effectifs d'un orchestre à l'autre peuvent être très variables en nombre de musiciens et en variétés d'instruments. Généralement, s'y retrouvent :

- des petits bois :
  • Flûtes traversières, dont une pouvant jouant du Piccolo
  • Hautbois, dont un pouvant jouer du Cor anglais
  • Bassons dont un pouvant jouer du Contrebasson (rare)
- des instruments à anche simple :
  • Petite Clarinette en miflat.png (optionnelle), Clarinettes en siflat.png, en 2 ou 3 voix, pupitre le plus nombreux, Clarinette alto en miflat.png (optionnelle), Clarinette(s) basse(s) et parfois une Clarinette contrebasse (rare)
  • Saxophone soprano (rare), Saxophones altos, en 2 voix, Saxophones ténors, Saxophone(s) baryton(s) et Saxophone basse (rare)
- des cuivres :
  • Trompettes, Cornets à piston, Bugles en 2 ou 3 voix
  • Cors, Saxhorns altos, en 2 ou 4 voix
  • Trombones à coulisse (plus rarement à pistons), en 3 voix, l'un pouvant jouer du Trombone basse
  • Euphoniums, Saxhorns barytons
  • Tubas, Saxhorns basses et contrebasses
- des percussions :
  • Timbales
  • Batterie
  • Grosse caisse, Cymbales
  • Accessoires
  • Xylophone, Vibraphone, Glockenspiel
- en option :
  • Contrebasse à cordes
  • Harpe
  • Basse électrique
  • Synthétiseur

(Source: wikipedia.org - copyright les auteurs - article sous GFDL)

Glossaire

Antoine-Joseph Sax

Antoine-Joseph Sax mieux connu sous le nom d'Adolphe Sax (6 novembre 1814 à Dinant, Belgique - 4 février 1894 à Paris) est un facteur d'instrument de musique belge, surtout connu pour avoir inventé le saxophone.
Son père, Charles Joseph Sax, qui était déjà lui-même un facteur d'instrument, a apporté différents changements au cor de chasse.
Adolphe Sax a commencé à fabriquer ses propres instruments très jeune, en présentant deux flûtes et une clarinette à un concours à l'âge de 15 ans.
Il étudia ensuite ces deux instruments à l'École Royale de chant de Bruxelles. Il devient un maître de la clarinette à tel point qu'il est interdit de concours dans son pays.

Adolphe_Sax.jpg

L'arrangement

En musique, l’arrangement est une activité annexe à la composition musicale, en tant qu'agrémentation d'un thème donné par l'utilisation d'une instrumentation plus étendue — orchestration — ou d'un réaménagement d'un morceau original dans un autre cadre.

Un arrangeur est le nom de la personne spécialisée dans la création d'arrangements. Dans la plupart des cas, un compositeur "classique" est aussi son propre arrangeur.  De nos jours, les compositeurs de variétés créent la mélodie mais ont rarement la compétence technique que réclame un arrangement. Cependant, avec le développement du home studio, ils peuvent ébaucher quelques idées au moyen des synthétiseurs et orienter la couleur à donner à un morceau. Mais l'arrangement final, très technique, devra être confié à l'arrangeur.

Période classique

La Musique dite « Classique » recouvre par convention la musique écrite entre la mort de Johann Sebastian Bach soit 1750 et le début de la période romantique, soit les années 1820. Par extension, on appelle « musique classique » toute la musique savante européenne, de la musique de la Renaissance à la musique contemporaine. Il convient donc de bien dissocier la musique de style classique, dont les compositeurs phares sont Joseph Haydn, Wolfgang Amadeus Mozart, Ludwig Van Beethoven et Christoph Willibald Gluck, et la musique classique opposée à la musique populaire, en Occident ou ailleurs (on parle de « Musique classique indienne », par exemple).

L'harmonie

Dans son sens le plus large, le mot harmonie désigne traditionnellement une des quatre composantes de la musique — les trois autres étant le rythme, la mélodie et le timbre.
L'harmonie relève de l'utilisation délibérée de fréquences simultanées, dans la perspective d'apporter relief et profondeur au chant ou au jeu instrumental : elle représente donc l'aspect vertical de la musique, tandis que la mélodie en représente l'aspect horizontal.

Le jazz

Le jazz est un genre de musique né aux États-Unis au début du XXe siècle. Issu du croisement du blues, du ragtime et de la musique européenne, le jazz est considéré comme la première forme musicale spécifique à s'être développée aux États-Unis.

Pupitre

À l'origine, un pupitre est un élément de mobilier muni d'un plan incliné permettant de maintenir ouvert un document afin de pouvoir lire, écrire ou tout au moins faciliter sa consultation. Par extension, en musique, le mot revêt plusieurs sens : objet soutenant une partition, emplacement du chef d'orchestre, section d'un orchestre, tableau de contrôle ou de commande d'un orgue ou d'instruments informatisés.

Un support pour la partition

Au milieu du Moyen Âge, dès que la musique occidentale savante a systématisé l'usage de la notation, le pupitre a désigné un meuble servant à soutenir une partition, afin d'en permettre la lecture.

Le poste du chef d'orchestre

"Le" pupitre peut métaphoriquement désigner la place du chef d'orchestre. Ainsi, à la radio, le commentateur appellera parfois le chef d'orchestre par l'expression : « l'orchestre X, avec Y au pupitre ».

Un groupe de musiciens

Dans un ensemble musical, un pupitre désigne un groupe de musiciens exécutant la même partie, comme les ténors dans une chorale ou les deuxièmes violons dans un orchestre symphonique, mais il dénomme aussi un ensemble d'instruments appartenant à la même famille, les bois d'un orchestre d'harmonie ou les cuivres d'un big band.

Theobald Boehm

Theobald Boehm (9 avril 1794 - 25 novembre 1881) est un musicien — flûtiste à la Cour de Bavière —, compositeur, facteur d’instruments de musique, acousticien et inventeur bavarois.
Fils d’un orfèvre, il est notamment connu pour avoir mis au point la flûte traversière telle que nous la connaissons aujourd'hui.
Il met au point en 1832 la première flûte « système Boehm » (par opposition aux systèmes précédents, dits « systèmes simples »), qui est adoptée par de célèbres flûtistes de l’époque, mais rencontre également une forte opposition, notamment celle de Jean-Louis Tulou du Conservatoire de Paris.
En 1847, il construit sa première flûte en métal, dont le corps est à perce cylindrique et la tête conique. C'est cet instrument qui donnera naissance à la flûte moderne.
Le système Boehm fut appliqué avec plus ou moins de succès à d’autres instruments à vent de la famille des bois, notamment la clarinette.

Theobald_Bohm.jpg


Date de création : 30/03/2009 14:46
Catégorie : - Définitions
Page lue 14822 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Firefox: un Web plus juste

Mise à jour
 

Connexion

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
B2bB
Recopier le code :


  2395279 visiteurs
  5 visiteurs en ligne

  Nombre de membres 441 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Présentation
Agenda
Dossiers
eCartes
Pensons à fêter les :
  • Elisabeth



logo_nuxit_guppy.png

imasso.gif

Ce site est enregistré auprès de la CNIL (Commission Nationale Informatique et Libertés) depuis le 26 octobre 2010 sous le numéro 1462331 v 0. Conformément à la loi Informatique et Liberté, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant, comme cela est spécifié dans les "Mentions légales"